Découvrir
Le Château
Collections
Le Jardin
Le Grand Trianon
Le Domaine de Marie-Antoinette
Pratique
Infos Pratiques
Acheter son billet
Plan Interactif
Calendrier des événements
Boutique

Découvrir le domaineLe Château

Images et vidéos
Vidéos

La galerie des Batailles

Voir la vidéo

Diaporamas

La galerie des Batailles

Voir le diaporama

La galerie des Batailles

Partager

Imprimer le chapitre

La galerie des Batailles

La galerie des Batailles est le vestige le plus important des Galeries historiques créées dans le château de Versailles par Louis-Philippe. Elle occupe quasiment la totalité de l’étage de l’aile sud du Château et est décorée d'une trentaine de gigantesques toiles célébrant des victoires françaises.

Le plus grand espace des Galeries historiques de Versailles est la galerie des Batailles. Elle occupe quasiment la totalité de l’étage de l’aile sud du Château sur deux niveaux, jusqu’aux toitures. Conçue et réalisée à partir de 1833, elle est inaugurée solennellement le 10 juin 1837 et marque alors le point fort de la visite du musée.

Louis-Philippe y réunit trente-trois tableaux représentant les grandes batailles qui ont fait la France depuis celle de Tolbiac, en 496, jusqu’à celle de Wagram, en 1809. Toutes les dynasties qui ont régné sur la France y ont leur place - Mérovingiens, Carolingiens, Capétiens, Valois, Bourbons - auxquelles s’ajoutent la Révolution et Napoléon Ier. Son message est simple : la France s’est faite dans des combats contre des ennemis de l’intérieur et de l’extérieur ; elle est désormais glorieuse, apaisée et prête à entrer dans une ère nouvelle fondée sur la paix et la prospérité.

Les quatre plus grands tableaux sont des commandes des régimes précédents, l’Empire - Austerlitz de Gérard - et la Restauration - l’Entrée d’Henri IV à Paris de Gérard, Bouvines et Fontenoy d’Horace Vernet. Tous les autres ont été réalisés pour la galerie entre 1834 et 1845 par les peintres d’histoire du moment, Alaux, Bouchot, Couder, Delacroix, E. Devéria, Féron, Fragonard fils, Franque, Heim, Larivière, Mauzaisse, Picot, les frères Scheffer, Schnetz, Schopin, Steuben et H. Vernet.

L’architecture de la galerie, élaborée par Frédéric Nepveu, sans doute avec les conseils de Pierre-Léonard Fontaine, évoque les projets de celui-ci pour la Grande galerie du Louvre sous le Consulat et l’Empire. Elle constitue un espace solennel, rythmé par des avant-corps de colonnes, éclairé par des verrières à la voûte et richement décoré de marbres et de stucs peints et dorés.

La galerie est aussi conçue comme un panthéon des gloires nationales puisqu’elle présente une série de quatre-vingt bustes d’officiers célèbres morts au combat ainsi que des plaques de bronze portant les noms de beaucoup d’autres.

Depuis son inauguration, la galerie est restée intacte, complète de l’ensemble des œuvres commandées par le Roi-citoyen pour son ornement. Elle reste l’un des plus impressionnants témoignages du projet de Louis-Philippe pour Versailles et l’un des plus beaux exemples des grands aménagements de musées au XIXe siècle.

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. En savoir plus. Fermer