Au 1er étage de l’aile nord du château de Versailles, les salles Louis XIV ont fait l’objet d’une refonte complète de la disposition générale.

Autrefois occupées par les appartements des princes du sang, les salles historiques du XVIIe siècle sont transformées par Louis-Philippe à partir de 1833 pour devenir le musée de l’Histoire de France, inauguré le 10 juin 1837. Néanmoins, la présentation actuelle date d’après la Seconde Guerre mondiale. Et si l’accrochage a été modifié à plusieurs reprises, l’esprit initial perdure par la densité des œuvres exposées. Peintures, sculptures, mobilier et objets d’art sont présentés sur des textiles de velours dont les coloris rappellent ceux du Grand siècle, suggérant l’ambiance des appartements du Palais tout en demeurant des salles de musée.

Sur les traces du Roi-Soleil

À travers l’enfilade des dix salles, se dévoile le règne de Louis XIV, de son enfance à sa mort, en évoquant sa famille et la Cour. Les œuvres présentées, comme autant de témoignages uniques, donnent un visage aux protagonistes de l’époque mais surtout, offrent différentes manières de relater les grands événements politiques, militaires et artistiques du temps – par leur transcription précise ou par le recours à l’allégorie, tant appréciée au XVIIe siècle. Certaines d’entre elles comptent ainsi parmi les créations majeures de Le Brun, Mignard, Van der Meulen, de Largillière ou encore Coysevox ; quand d’autres sont signées de maîtres moins connus. L’ensemble retraçant l’histoire du portrait à cette époque, et illustrant la diversité des typologies aux nombreuses combinaisons possibles – en buste, de trois-quarts, en pied, intime, officiel ou travesti.

(Re)découvertes

Un nouvel accrochage des peintures est aujourd’hui proposé ; né d’une triple volonté : reconsidérer les collections du Château en présentant des œuvres encore méconnues issues des réserves ; créer un discours entremêlant l’histoire, l’histoire de l’art et l’iconographie ; et mettre en valeur les dernières acquisitions du Château, telles que La famille royale autour du berceau du duc d’Anjou de Charles Le Brun, ou La Sculpture travaillant au buste de Louis XIV de Baudrin Yvart.
Par ailleurs, le choix a été fait de remplacer temporairement les peintures prêtées à d’autres institutions et celles présentées à l’exposition Madame de Maintenon. Dans les allées du pouvoir. Dans la salle 6, le mur sud est donc désormais consacré aux gouvernantes des enfants royaux.

Quelques œuvres

Vers 1663 — Baudouin Yvart

La sculpture travaillant au buste de Louis XIV
Plus d'infos

1710 — Pierre Dulin

La Fondation de l’hôtel des Invalides
Plus d'infos

Vers 1683 — Anonyme

Françoise de Souvré, marquise de Lansac, et les enfants de France
Plus d'infos

Vers 1717 — Anonyme

Charlotte de La Mothe Houdancourt, duchesse de Ventadour
Plus d'infos

1710 — Jacques Hellart

Jeanne-Françoise Salomon de La Lande et sa fille Françoise-Mélanie
Plus d'infos

1635-1681 — Paolini, Pietro

Tiberio Fiorilli dit Scaramouche
Plus d'infos

Mécénat

Être mécène de Versailles, c’est s’inscrire dans cette chaîne qui relie l’histoire d’hier, d’aujourd’hui et de demain, transmettre aux générations futures la mémoire vivante de l’histoire qui nous a construits entretenir le savoir-faire de métiers d’art rares.

Plus d'informations

Vous venez régulièrement ?

Profitez d’un accès coupe-file au Château et accédez gratuitement et en illimité à tous les espaces du Domaine en souscrivant à la carte "1 an à Versailles".

Offres d'abonnement