Le duc de Saint-Simon, célèbre mémorialiste, écrit à propos de Louis XIV : « Avec un almanach et une montre, on pouvait, à trois cents lieues de lui, dire avec justesse ce qu’il faisait ». La journée d’un roi est précisément minutée afin que les officiers au service du monarque puissent planifier leur travail avec la plus grande exactitude. Du lever au coucher, il suit un programme strict tout comme la vie de Cour, réglée comme une horloge.

L’emploi du temps quotidien du Roi-Soleil se perpétue en théorie sous les règnes de Louis XV et de Louis XVI, mais ni l’un ni l’autre ne supportaient ce cérémonial pesant. Le plus souvent possible, ils se réfugiaient dans leurs appartements privés ou dans les résidences royales des environs. Au fil des ans, les levers et les couchers publics se firent de plus en plus rares. Et les courtisans se plaignaient de ne plus jamais voir le roi, à la différence de l’époque de Louis XIV.

Les matinées du roi

8h30. « Sire, voilà l’heure », le Premier valet de chambre éveille le roi. Après le Premier médecin et le Premier chirurgien, le Petit lever commence. Familiers, grandes charges et quelques favoris jouissant des grandes entrées pénètrent successivement dans la chambre du roi qui est lavé, peigné et rasé. Les officiers de la Chambre et de la Garde-robe entrent à leur tour pour le Grand lever durant lequel le roi est habillé et déjeune d’un bouillon. Outre les personnages les plus importants de la Cour, l’ensemble des proches domestiques royaux sont admis à observer ce cérémonial. On estime à une centaine le nombre habituel des assistants, tous masculins.

10h. Au sortir de l’appartement du roi, une procession se forme dans la galerie des Glaces. Suivi de ses courtisans, le roi traverse l’enfilade du Grand Appartement. C’est le moment où la foule massée sur le passage du cortège peut enfin apercevoir le monarque. Certains peuvent lui parler brièvement ou lui glisser un mot écrit. Le roi s’installe à la tribune de la Chapelle royale pour assister à la messe, d’une trentaine de minutes. Le chœur de la « Chapelle Musique », fameux dans toute l’Europe, chante chaque jour une œuvre nouvelle composée par Lully, De Lalande et bien d’autres.

11h. De retour dans son appartement, le roi tient conseil dans son cabinet. Les lundis (tous les quinze jours), mercredis, jeudis et dimanches a lieu le Conseil d’État ou Conseil « d’en-haut », les mardis et samedis sont consacrés au Conseil royal des Finances, tandis que les vendredis sont consacrés au Conseil de conscience (affaires religieuses). Enfin, le Conseil des dépêches (c’est-à-dire traitant des affaires intérieures) se réunit les lundis, tous les quinze jours quand il n’y a pas Conseil d’État. Ces mêmes jours, le roi peut aussi décider d’étudier l’avancement des programmes de travaux. Cinq ou six ministres travaillent avec le monarque qui parle peu, écoute beaucoup et décide toujours en dernier lieu.

13h. Dans sa chambre, le roi mange seul, assis à une table dressée face aux fenêtres. Ce repas est en principe privé mais Louis XIV a pour habitude d’y admettre tous les hommes de la Cour, en général ceux présents au lever.

Les après-midis 

14h. Le matin, le roi a donné ses ordres, annonçant ses intentions. S’il s’agit de la promenade, elle se fera dans les jardins soit à pied, soit en calèche avec les dames. Si son choix s’est porté sur la chasse, sport favori de tous les Bourbons, cette activité le mène dans le parc lorsque le monarque chasse au tir, dans les forêts alentour lorsqu’il chasse à courre.

18h ou 19h. Souvent, Louis XIV laisse son fils présider aux divertissements d’intérieur, comme les soirées d’appartements. Quant au roi, il peut signer les nombreuses lettres préparées par son secrétaire puis se rendre dans les appartements de Madame de Maintenon où il étudie un dossier important assisté de l’un de ses quatre secrétaires d’État.

Les soirées

22h. La foule se presse dans l’antichambre de l’appartement du roi pour assister au souper au Grand Couvert. Le roi s’assied à table, entouré par les membres de la famille royale. Le repas terminé, le monarque traverse sa chambre et se rend dans le salon pour saluer les dames de la Cour. Ensuite, il se retire dans son cabinet pour converser plus librement avec sa famille et quelques proches.

23h30. Le coucher, rituel public où le roi se retire dans sa chambre, se déroule selon un processus inversé de la cérémonie du lever.