Louis XVI (1754 - 1793)

Le règne de Louis XVI reste marqué par l’avènement de la Révolution française. À partir des années 1770, la Cour vit ses dernières années à Versailles. Louis XVI a hérité en 1774 d’un royaume en grande difficulté. En 1789, pour résoudre une grave crise financière, il convoque au Château les états généraux. La même année, sous la pression du peuple, il quitte Versailles avec Marie-Antoinette, avant d’être guillotiné en 1793.

Petit-fils de Louis XV, devenu dauphin en 1765, Louis XVI règne à partir de 1774, à 20 ans. Son gouverneur, le duc de La Vauguyon, lui donne une éducation très complète mais il ne le prépare pas de façon concrète à l’exercice du pouvoir. D’autant qu’il n’est que le troisième garçon de la famille royale et ne devient l’héritier du trône qu’à la mort de ses deux frères ainés. Louis XVI étudie l’histoire, la géographie, les sciences, le droit, le latin, le grec ainsi que les langues vivantes. Sa pensée politique est influencée par Fénelon et la philosophie des Lumières, mettant en évidence que la nation est distincte du roi, idée opposée à la conception traditionnelle de la monarchie française. Lors de son accession au trône, Louis XVI ne conserve pas l’équipe politique de son grand-père Louis XV. Mais dans un contexte de difficultés financières, les ministres qui se succèdent, Turgot, Necker, Calonne, ne sont pas pleinement soutenus par le roi dans la nécessité de supprimer les privilèges fiscaux. Les réformes n’aboutissent pas et ce dernier est contraint de convoquer les États généraux du royaume à Versailles, en mai 1789. Lors de cette assemblée extraordinaire, 1 200 députés représentent les trois ordres de la nation : le clergé, la noblesse et le tiers état. La Révolution française est en marche.

Un roi philosophe

Sa pensée politique est influencée par Fénelon et la philosophie des Lumières, mettant en évidence que la nation est distincte du roi, idée opposée à la conception traditionnelle de la monarchie française.

La famille royale

En 1770, le dauphin Louis, futur Louis XVI, épouse Marie-Antoinette de Lorraine, archiduchesse d’Autriche. De cette union, naissent quatre enfants. Seule l’ainée, Madame Royale, née en 1778, et le second Dauphin, né en 1785, sont encore vivants au moment de la Révolution française. À la Cour, le roi est entouré de ses frères, le comte de Provence et le comte d’Artois, de leurs épouses, ainsi que de sa sœur Madame Élisabeth.

Un Roi érudit

Louis XVI développe son goût pour les sciences appliquées et les curiosités techniques ou mécaniques dans les cabinets et laboratoires aménagés près de ses appartements. Il dispose d’ateliers de physique, de mécanique, de chimie, de menuiserie, d’horlogerie, de serrurerie, ainsi que d’une forge et d’une galerie d’électricité. Il porte un grand intérêt à la marine et à la préparation des expéditions de découvertes de nouvelles terres. Il choisit, dans les années 1780, le navigateur Jean-François de La Pérouse pour effectuer un tour du monde. En 1783, le roi assiste à Versailles aux premières expériences aéronautiques : le 14 septembre, Étienne de Montgolfier lance au-dessus du Château un ballon gonflé d’hydrogène dont la nacelle contient des animaux. Le 21 novembre, Pilâtre de Rozier s’élance de Versailles et accomplit son premier voyage aérien qui dure 25 minutes.

Histoire

Musée de l'Histoire de France

La Révolution française des œuvres commentées

La vie à la Cour

Au cours du XVIIIe siècle, le roi accorde une place toujours croissante à sa vie personnelle au détriment de sa vie de représentation, c’est-à-dire à l’incarnation du pouvoir. Louis XVI se rapproche peu de ses sujets dans la pratique de la souveraineté. Certains soirs, le monarque donne des soupers presque officiels dans la salle à manger de son Petit appartement. Une soixantaine de personnes, la reine, les membres de la famille royale, ministres et courtisans, y sont reçus. Mais la Cour est moins nombreuse et moins brillante que sous Louis XIV et Paris supplante Versailles comme foyer culturel.

Révolution française, les dernières années de Louis XVI

Louis XVI se place, au début de la Révolution, en tête du mouvement réformiste. Indécis, il hésite toutefois à ratifier les textes proclamant l’abolition des privilèges et la déclaration des Droits de l’homme, établis peu de temps après la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789. Le 5 octobre 1789, le peuple envahit Versailles et exige que la famille royale réside désormais à Paris. Le roi est emmené aux Tuileries avant de tenter de s’enfuir en juin 1791. Arrêté à Varennes, il est ramené à Paris. En 1792, il est jugé par les révolutionnaires. La monarchie tombe et laisse place à « L’An I de la République française ». Louis XVI, guillotiné le 21 janvier 1793, est le dernier monarque à vivre au château de Versailles, surnommé par les insurgés, « Louis le Dernier ».