Roi de France et de Navarre
1755 – 1824

Petit-fils de Louis XV et frère de Louis XVI, Louis-Stanislas-Xavier s'autoproclame roi de France en 1795, avant de devenir officiellement le roi Louis XVIII en 1814 à la chute de l'Empire. 

Nom complet
Louis XVIII

Titre
Roi de France et de Navarre

Vie à la cour
De 1755 à 1789

Ses traces à Versailles
Le pavillon Dufour

Fils cadet du dauphin Louis (fils de Louis XV) et de Marie-Josèphe de Saxe, Louis-Stanislas-Xavier fut titré comte de Provence et fut l’héritier du trône jusqu’à la naissance du premier fils de son frère aîné, Louis XVI, en 1781. Né et élevé à Versailles, il fut sa vie durant un prince imprégné de la culture raffinée de l’Ancien Régime finissant, ayant la plus haute idée de sa naissance et de son rang. Il fut aussi le plus politique des trois petits-fils de Louis XV.

Le comte de Provence, futur Louis XVIII

© Château de Versailles, Dist. RMN / © Jean-Marc Manaï

Le lien vers le site collection


De la Révolution à la Restauration 

Jouant un jeu complexe, voire trouble, pendant la Révolution, il attendait son heure mais resta auprès du roi, son frère, jusqu’à la fuite de Varennes, en juin 1791. Parti de son côté, par une autre route, il parvint à passer la frontière, commençant alors une longue errance à travers une Europe coalisée contre sa patrie.

Autoproclamé roi de France, sous le nom de Louis XVIII, après la mort de son neveu Louis XVII en 1795, il parvint à maintenir un semblant de cour, qui lui assura la considération nécessaire pour tenir son rang, et ne cessa de faire des démarches pour faire valoir ses droits à la couronne de France et affirmer sa légitimité face à la France révolutionnaire et aux monarchies européennes. Il rentra en France avec l’aide des puissances alliées, en 1814, et gagna enfin son trône, devenant officiellement Louis XVIII, « par la grâce de Dieu roi de France et de Navarre ».

Entrée Solennelle de S. M. Louis XVIII dans Paris par la porte Saint-Denis le 3 mai 1814

© Château de Versailles

Le lien vers le site collection


Louis XVIII et Versailles

Le jeune comte de Provence, marié avec Marie-Joséphine de Savoie en 1771, avait occupé à Versailles deux appartements successivement, le premier dans le corps central du château (1774-1787), sous l’appartement de la Reine, le second dans le pavillon d’extrémité de l’aile du Midi (1787-1789), auquel on donna son nom de « Pavillon de Provence ».

Devenu roi, il envisagea tout naturellement de s’installer à Versailles, et fit entreprendre en 1814-1815 d’importants travaux de restauration des appartements historiques, accompagnés de commandes pour son ré-ameublement. Mais chassé par le retour de Napoléon, au moment des Cents-Jours (mars-juillet 1815), il rentra définitivement en France à l’été 1815, et renonça cette fois au château de ses aïeux, avec sagesse et pragmatisme politique.