Premier vol aérostatique de l’Histoire, l’expérience conduite par les frères Montgolfier à Versailles en 1783 va permettre enfin à l’Homme de réaliser son rêve : voler !

Le 19 septembre 1783 est une date clé de l’histoire de l’humanité. Depuis Léonard de Vinci au XVe siècle, l’Homme veut s’élever dans les airs. Le siècle des Lumières va enfin y parvenir. Joseph et Étienne Montgolfier, d’origine ardéchoise, ont entamé en 1782 une série d’expériences autour d’une pièce de tissu gonflée par un feu de laine et de paille mouillée. Une démonstration les fait remarquer de l’Académie royale des sciences qui les appelle à renouveler leur expérience à Paris.

Étienne se livre en 1783 à un premier essai captif concluant, qu’il réitère une seconde fois, sept jours avant la démonstration devant le roi à Versailles. Le ballon s’étant déchiré, il doit le reconstruire rapidement. De toile de coton encollée de papier sur les deux faces, le ballon mesure 18,47 m de haut sur 13,28 m de large et pèse 400 kg. Il se nomme Le Réveillon, du nom de son ami Jean-Baptiste Réveillon, directeur de la Manufacture royale de papiers peints. Celui-ci a réalisé un décor à fond bleu azur aux chiffres du roi – deux « L » entrelacés – reliés par divers ornements, le tout doré.

ANECDOTE

Annoncés par un coup de canon, un mouton, un canard et un coq embarquent à 13h00 dans le panier rond en osier, accroché au ballon par une corde.

La démonstration a lieu devant Louis XVI et la famille royale, dans l’avant-cour du Château, noire de monde. Des animaux, par précaution, ont été retenus pour le vol.

Onze minutes plus tard, un second coup retentit, annonçant que le panier est prêt à partir. Le ballon s’élève, à la stupéfaction et sous les acclamations du public. Il monte à 600 m. Endommagé par une déchirure, il descend lentement huit minutes plus tard, après avoir parcouru 3,5 km. Il atterrit dans le bois de Vaucresson, au carrefour Maréchal.

Les animaux sont recueillis par Jean-François Pilâtre de Rozier, physicien et futur aéronaute. Ils sont vivants. L’expérience est un succès. La porte du premier vol humain est ouverte. En guise de récompense, les animaux, véritables héros des airs, sont recueillis par Louis XVI à la ménagerie de Versailles. L’expérience est renouvelée, avec des hommes cette fois, devant le Dauphin au château de La Muette, le 21 novembre. Pilâtre de Rozier devient le premier homme d’un vol habité. Une page de l’histoire de l’humanité est tournée.

Mécénat

Être mécène de Versailles, c’est s’inscrire dans cette chaîne qui relie l’histoire d’hier, d’aujourd’hui et de demain, transmettre aux générations futures la mémoire vivante de l’histoire qui nous a construits entretenir le savoir-faire de métiers d’art rares.

Plus d'informations

Vous venez régulièrement ?

Profitez d’un accès coupe-file au Château et accédez gratuitement et en illimité à tous les espaces du Domaine en souscrivant à la carte "1 an à Versailles".

Offres d'abonnement