Découvrir
Le Château
Collections
Le Jardin
Le Grand Trianon
Le Domaine de Marie-Antoinette
Pratique
Infos Pratiques
Acheter son billet
Plan Interactif
Calendrier des événements
Boutique

L'HistoireLes grandes dates

1797 Création du musée spécial de l’Ecole française

Partager

Imprimer le chapitre

28 janvier 1797

Devenu dépôt central des arts du département de Seine-et-Oise en 1792, le Château voit la création d’un musée central des arts qui laissera place à un musée spécial de l’Ecole française complémentaire du Louvre.

Le 19 octobre 1792, une Commission des arts de Seine-et-Oise est créée. Elle est destinée à recueillir, au profit de la nation, tous les objets d’art et de sciences issus des biens nationaux du département (anciennes résidences royales, édifices religieux, demeures privées). Elle fait du Château un dépôt central. La création d’un muséum est envisagée suivant l’exemple du musée du Louvre, ouvert en 1793.

Cette création est pour Versailles une question de survie. Les Versaillais se désolent de voir le domaine dépouillé des œuvres qui ont fait sa gloire au seul profit du Louvre. De pétition en pétition, ils réclament à la Convention la création d’un musée secondaire : le Louvre ne doit pas être le seul destinataire des chefs d’œuvre de la République ! La rivalité puis le rapprochement entre Paris et Versailles feront les heurs et malheurs du premier musée versaillais.

Le projet s’amorce quand, en mai 1794, la Convention décide de conserver le Château pour la jouissance du peuple. Pour éviter son engorgement, une vente du mobilier royal est organisée. En 1795, un premier conservateur est nommé : Hugues Lagarde. Pendant trois mois, il met en œuvre les sections du futur musée. Il installe une bibliothèque dans l’aile sud avec une section Estampes comme au Louvre. Une section scientifique est créée dans l’aile nord. Il organise l’accrochage des tableaux dans les grands appartements. Il fait transférer dans les salles, des statues du parc et de celui de Marly pour les protéger du vandalisme révolutionnaire. Le 18 avril 1796, le musée central des arts de Versailles ouvre ses portes, 2 jours par décade.

Mais en 1797, tout change. Le Directoire décide en janvier de faire du Louvre le musée des Ecoles étrangères, et de Versailles celui de l’Ecole française. Un véritable chassé-croisé d’œuvres s’organise. Sont ainsi exposés dans les grands appartements, les chefs d’œuvre de Poussin, Champaigne, Lesueur et autres grands maîtres français. Des statues sont aussi présentées. Dépouillé peu à peu au profit d’autres institutions et des résidences impériales, le musée ferme définitivement ses portes en 1806 : Napoléon s’intéresse alors à Versailles. L’idée de musée ne reviendra pas avant 1833.     

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. En savoir plus. Fermer