L'intérêt de Louis XIV pour les femmes est certain. Au cours de sa vie, il fait de certaines femmes ses favorites, comme la marquise de Montespan ou la duchesse de La Vallière, avec lesquelles il a plusieurs enfants légitimés.

Louis XIV avait un goût très prononcé pour les femmes. Son premier amour, Marie Mancini, était la nièce de Mazarin, mais ce dernier ainsi que Anne d’Autriche s’opposèrent fermement à cette union, et l’entrevue du 22 juin 1659 avant l’exil de la princesse loin de la Cour fut la dernière. Le Roi accepta d’épouser l’infante d’Espagne Marie-Thérèse d’Autriche le 9 juin 1660, conformément au Traité des Pyrénées qui mettait fin à la guerre franco-espagnole.

Première favorite officielle de Louis XIV, Louise de La Vallière vécut à la Cour de 1661 à 1674. Elle eut avec le Roi quatre enfants, dont deux survécurent et furent légitimés : Marie-Anne de Bourbon, dite Mademoiselle de Blois, et Louis, comte de Vermandois.

Jean Nocret, Louise-Françoise de la Baume le Blanc, duchesse de la Vallière et de Vaujours

© RMN-GP (Château de Versailles) / © Gérard Blot

Plus d'informations sur le site Collections

Ce fut au tour de la marquise de Montespan de céder aux avances royales dans la campagne de Flandres en 1667, et elle fut la raison officieuse du Grand Divertissement de 1668 à Versailles. Elle occupa rapidement un appartement prestigieux dans la continuité de celui de son amant, précieusement décoré par d’Orbay et plus spacieux que celui de la reine. Le Roi lui offrit également le palais de Clagny, destiné à accueillir la nombreuse progéniture du roi et de sa maîtresse, qui comptait six enfants légitimés. Elle fut supplantée par une beauté d’à peine 20 ans, Mademoiselle de Fontanges, dont la liaison avec le roi fut éphémère.

Françoise-Athénaïs de Rochechouart, marquise de Montespan et ses enfants, anonyme

© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Plus d'informations sur le site Collections

La gouvernante des enfants de Madame de Montespan, Françoise d’Aubigné devenue Madame de Maintenon en 1675, sut à son tour séduire le Roi par sa douceur et le charme de son esprit. Après la mort de Marie-Thérèse, elle épousa secrètement le roi de France dans la nuit du 9 au 10 octobre 1683 en présence de Louvois et de Bontemps. Selon les dires de la princesse Palatine : « En tout cas, ce qu’il y a de certain, c’est que le roi n’a jamais eu pour aucune maîtresse la passion qu’il a pour celle-ci [Madame de Maintenon]; c’est quelque chose de curieux à voir quand ils sont ensemble ».

Françoise d'Aubigné, marquise de Maintenon (1635-1719), et sa nièce, Louis Elle le Jeune

© RMN-GP (Château de Versailles) / © Gérard Blot

Plus d'informations sur le site Collections

Les chroniques de Versailles

Découvrir

Mécénat

Être mécène de Versailles, c’est s’inscrire dans cette chaîne qui relie l’histoire d’hier, d’aujourd’hui et de demain, transmettre aux générations futures la mémoire vivante de l’histoire qui nous a construits entretenir le savoir-faire de métiers d’art rares.

Plus d'informations

Vous venez régulièrement ?

Profitez d’un accès coupe-file au Château et accédez gratuitement et en illimité à tous les espaces du Domaine en souscrivant à la carte "1 an à Versailles".

Offres d'abonnement