Découvrir
Le Château
Collections
Le Jardin
Le Grand Trianon
Le Domaine de Marie-Antoinette
Pratique
Infos Pratiques
Acheter son billet
Plan Interactif
Calendrier des événements
Boutique

Découvrir le domaineLe Domaine de Marie-Antoinette

Les fabriques du Hameau

Partager

Imprimer le chapitre

Le centre du Hameau

En 2015, les travaux de restaurations de la maison de la Reine et du Réchauffoir ont été lancés grâce au mécénat de la maison Dior.

La maison de la Reine
Cette construction est l’édifice le plus important du Hameau. Il comporte, en réalité, deux bâtiments distincts et reliés par une galerie de bois, décorée de pots de fleurs en faïence blanche et bleue au chiffre de Marie-Antoinette : à droite, la maison de la Reine proprement dite, comprenant au rez-de-chaussée une salle à manger et un cabinet des jeux, et à l’étage un grand salon, un petit salon et un cabinet chinois ; à gauche, la maison du Billard, comprenant au rez-de-chaussée une salle de billard, et à l’étage un petit appartement.
Du haut de la galerie, la châtelaine de Trianon, simplement vêtue d’une robe de mousseline blanche et coiffée d’un chapeau de paille, pouvait suivre des yeux les travaux de champs.

Le Réchauffoir
Avec son plan en équerre, le Réchauffoir abritait une grande cuisine, un garde-manger et de petits offices.

Le Boudoir
Avec son toit de roseaux, sa lucarne, son appentis et son vieil escalier de pierre, la Petite maison de la Reine, appelée boudoir, est composée d’un salon et d’une garde-robe et est entourée d’un jardin clos.

La tour de Malborough
Point de départ des promenades en barque sur le lac, la tour de la Pêcherie dite tour de Malborough abrite le matériel utilisé pour la pêche au brochet ou à la carpe. Sa partie haute sert d’observatoire permettant de communiquer par des signaux avec le château de Versailles. Son nom, reflet de l’anglomanie à la mode, rappelle la chanson composée en 1722 à la mort du duc de Malborough.

Le Moulin
Etabli au bord du lac et sur un bras d’eau en provenant, le Moulin permettait avec sa roue de moudre le grain, et possédait également un lavoir. Il était au service du petit village.

La Laiterie de propreté
Les crèmes, comme les fromages, étaient fabriquées dans la Laiterie de préparation, détruite sous le Premier Empire, et qui se situait face à la Laiterie de propreté. On y écrémait le lait et battait le beurre. Les produits laitiers étaient goûtés par la Reine dans la Laiterie de propreté. Meublée de tables de marbre garnies de vaisselle de porcelaine, et bien que restaurée sous Louis XVIII, la laiterie était moins luxueuse que celle aménagée au château de Rambouillet.

La Ferme
Selon le désir de la Reine, des animaux venus de Suisse sont élevés dans la Ferme : vaches, taureau, veaux,
« biques », chèvres, moutons et un « bouc blanc et pas méchant ». Son porche est surmonté de deux boules de pierre.

Le Colombier
A côté d’une salle de bal, d’une grange et d’un poulailler qui ont disparu, se trouvent encore le charmant colombier auprès du pont de pierre qui enjambe la rivière peuplée de carpes.

La maison du Gardien
C’est le suisse Jean Bersy qui demeurait dans cette demeure, dont une des clôtures est bordée du jeu de boules formé par un sentier recouvert d’arceaux en treillages.

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. En savoir plus. Fermer