Prenant sa source dans le Grand Canal, le ru de Gally traverse une partie du Parc et dévoile les richesses de la biodiversité du Domaine de Versailles.


À Versailles, il est un cours d’eau familier des habitués du Parc : le ru de Gally. Exutoire du Grand Canal, dont le niveau d’eau est régulé par les fontainiers du Domaine, ce ruisseau s’écoule sur 22 kilomètres (dont 2 km sur le Domaine), vers l'ouest, en direction de la plaine de Gally, et accompagne, tout au long de son tracé, la création de multiples biotopes.

Soucieux de préserver sa biodiversité et d’en mettre en avant la richesse, le château de Versailles invite à une balade entre le Grand Canal et les jardins du Grand-Trianon, au fil de ce modeste cours d’eau – parfois asséché en saison estivale – où, à travers quatre zones identifiées par les jardiniers du Domaine de Trianon, peuvent s’observer grenouilles, libellules, papillons ou encore rapaces ; rythmée par le chant d’une grande variété d’oiseaux : rouge-gorge, chardonneret, fauvette, etc. Les aulnes, saules, et autres arbres typiques des berges font profiter de leur ombrage. Tandis qu’au printemps, y fleurit l’iris d’eau dont la forme rappelle l’emblème royal, la fleur de lys.

la futaie jardinée

Situé à l'ouest du bras nord du Grand Canal, c’est l’endroit où le ru de Gally prend sa source. Bois accueillant des arbres d’essences et d’âges différents, ce milieu comporte des espaces variés, et sert aux repos de nombreuses espèces animales. Les arbres morts conservés par les jardiniers leur fournissent nourriture, abri et sécurité. Ils servent notamment de nichoirs aux passereaux tels que les mésanges, les pinsons et les sitelles. Les amas de bois coupés servent d’abris pour les petits mammifères comme les hérissons. Ils sont aussi utiles pour les insectes xylophages à la base de la chaîne alimentaire.

la clairière

Ici, la forêt dense laisse la place à la lumière. Le soleil parvient au niveau du sous-bois permettant aux arbustes de pousser. Apparaissent alors des aubépines et des fusains d’Europe, offrant des réserves de nourritures à la faune environnante. Les zones ouvertes sont particulièrement favorables à l’épanouissement des papillons à l’image de la piéride du chou dit aussi « papillon blanc » ou le myrtil, très commun dans le parc de Versailles.

La présence du ru plaît à l’aulne glutineux, arbre emblématique des cours d’eau aux feuilles en forme de cœur. Les amphibiens vivant dans l’eau lorsqu’ils sont des têtards ou des larves, évoluent en surface dans des environnements humides une fois adultes. Ils hibernent dans la terre ou sous un tronc d’arbre, et réapparaissent au printemps.

La roselière et zone humide

Cette zone, appelée mégaphorbiaie en écologie du paysage, est un espace de transition entre la forêt et la zone humide. La bifurcation du ru de Gally débouche en effet, sur une mare artificielle créée par les jardiniers et fontainiers du Domaine afin de garder en eau le ru pendant la saison sèche, et d’aider à l’installation de la vie sauvage. Celle-ci permet notamment d’accueillir les libellules – telles que l’orthétrum jaune ou bleu – ayant besoin d’eau pour pondre leurs œufs, ainsi que les grenouilles, moins résistantes à la déshydratation que les crapauds. La végétation s’y est adaptée avec, par exemple, la formation d’une roselière qui constitue un écosystème particulier. Mais aussi des saules blancs qui donnent de beaux arbres aux troncs élancés, et aux feuilles en forme de fer de lance. Enfin, l’iris d’eau pousse naturellement dans le lit des cours d’eau peu rapides. Le dessin particulier de sa fleur à quatre pétales rappelle le symbole de la monarchie française, la fleur de lys.

le sous-bois

Il s’agit d’une zone humide et fraîche, avec des bosquets denses de part et d’autre du ru, enjambé par trois petits ponceaux pour faciliter la traversée des petits animaux et parachever le corridor biologique formé par ces milieux successifs.

Le ru quitte le domaine de Versailles au nord de l'étoile Royale et rejoint la Mauldre après un parcours de 20 kilomètres.

Le ru de Gally, dans le parc du Domaine de Versailles

EPV/Christian Milet

EPV/Christian Milet

EPV/Christian Milet

EPV/Christian Milet

EPV/Christian Milet

EPV/Didier Saulnier

EPV/Didier Saulnier

EPV/Didier Saulnier

Faire un don en ligne

À votre tour, participez à l'histoire du château de Versailles en soutenant le projet qui vous ressemble : adoptez un tilleul, contribuez au rayonnement du Château ou participez au remeublement des appartements royaux.

Je soutiens Versailles

Vous venez régulièrement ?

Profitez d’un accès coupe-file au Château et accédez gratuitement et en illimité à tous les espaces du Domaine en souscrivant à la carte "1 an à Versailles".

Offres d'abonnement