L'appartement du Dauphin réouvre ses portes pour la première fois depuis plus de 10 ans, après une importante restauration. Cet appartement du rez-de-chaussée du corps central nord donnant sur le parterre du Midi était réservé aux membres de la famille royale. Sa distribution actuelle correspond à celle de l'époque où il était habité par le fils de Louis XV, Louis de France.

La bibliothèque du Dauphin

Cette pièce harmonieuse servait de cabinet de retraite et de travail au fils de Louis XV, Louis de France ; elle fut utilisée plus tard par son propre fils, le futur Louis XVI, lorsqu’il habita, étant Dauphin, l’ancien appartement de sa mère.

Ses boiseries datent de 1755, et les anges musiciens de la corniche rappellent les goûts du fils de Louis XV qui chantait, jouait de l’orgue et faisait régulièrement de la musique de chambre avec ses sœurs. En dessus‑de‑porte sont placées quatre marines peintes par Joseph Vernet. Sur la commode, exécutée pour cette pièce par Mathieu Criaerd, est placée une pendule en bronze de Jean-Joseph de Saint-Germain. Le bureau plat a été livré par Simon Œben et Roger Vandercruse en 1756 pour Louis XV, et a servi ensuite à son fils.

Le Grand cabinet du Dauphin

À l’origine, il y avait ici trois pièces : la chambre et le cabinet de Monsieur, et le cabinet de Madame Palatine, son épouse. Elles servirent ensuite au Grand Dauphin qui les réunit en 1693 pour former la grande salle actuelle. Le décor en fut renouvelé en 1747 pour le fils de Louis XV, mais seules la cheminée et une partie des boiseries sculptées par Verberckt ont subsisté.

Pour orner les dessus-de-portes, le fils de Louis XV avait demandé à Nattier de représenter ses sœurs, Élisabeth, Henriette, Adélaïde et Victoire, avec les attributs des quatre éléments. Ces tableaux sont aujourd’hui au musée de São Paulo (Brésil) et sont remplacés ici par des œuvres de Charles-Joseph Natoire provenant d’appartements princiers, maintenant disparus, de Versailles et de Marly. Le globe céleste et terrestre, renfermant un second globe où sont figurés les reliefs émergés et sous-marins, a été créé par Edmé Mentelle en 1786, peint par François Vernet et doré par Jean-Nicolas Gardeur à la demande de Louis XVI, qui le destinait à l’éducation de son fils.

La chambre du Dauphin

La fonction de la pièce, tout comme ses dimensions et son décor, datent de 1747. Auparavant, il y avait là un cabinet plus petit, successivement Cabinet doré de Monsieur qui y exposait les tableaux de sa collection, puis cabinet de travail du Régent qui y mourut en 1723. Comme pour tous les travaux de décoration menés au temps où il fut Premier architecte du roi (de 1742 à 1775), Gabriel fournit les dessins pour cette chambre. Selon l’usage, l’alcôve fut tendue de soieries alors que le reste de la pièce était lambrissé de chêne sculpté rechampi blanc et or, c’est-à-dire à fond blanc et motifs dorés.

Le lit du Dauphin ayant disparu, il a été remplacé par un lit « à la duchesse » – c’est-à-dire un lit dont l’impériale n’est pas soutenue par des piliers mais suspendue – exécuté vers 1740 pour la marquise de Créquy ; ses étoffes sont ornées de motifs de rinceaux et de médaillons réalisés au petit point ; celui du dosseret représente Le sommeil du berger Endymion. Sur la console se trouvent un globe terrestre et une sphère armillaire de Guillaume de l’Isle (1705). Un portrait de la dauphine Marie-Thérèse Raphaëlle d’Espagne, première épouse du fils de Louis XV, est accroché sur le mur nord.

La Seconde antichambre du Dauphin

Les deux tiers de cette salle correspondent à l’ancien cabinet des Glaces du Grand Dauphin, qui était l’une des pièces les plus somptueuses de son appartement. Dans le parquet de marqueterie s’inscrivaient les chiffres entrelacés du prince et de son épouse. Le plafond et les murs étaient entièrement revêtus de miroirs enchâssés dans des encadrements de marqueterie d’ébène, d’étain et de cuivre où se réfléchissaient les gemmes enrichies de pierres précieuses, les porcelaines et les cristaux de roche, posés sur des consoles de bois doré. En 1747, la pièce fut agrandie et son merveilleux décor disparut pour faire place à de simples boiseries. La collection de peintures présente dans cette salle est de Jean-Marc Nattier : on y trouve des portraits de Mesdames, les filles de Louis XV.

La galerie basse

Dans la continuité des appartements de la Dauphine puis du Dauphin se trouve la Galerie basse. Construite par Louis Le Vau lors des premiers travaux d’agrandissement du Château en 1669, elle est en réalité composée de deux galeries parallèles, séparées par un emmarchement rattrapant la différence de niveau entre l’ancienne partie du Château de Louis XIII et le château-neuf de Louis XIV

Ces galeries sont éclairées par neuf baies, au départ fermées par des grilles dorées, qui assuraient le passage de la cour de Marbre aux jardins. Elle supportait une terrasse qui est devenue en 1678 la galerie des Glaces. À la fin du règne de Louis XV, la Galerie basse a été détruite afin d’aménager des appartements pour Madame Sophie, qui ont encore été modifiés sous Louis XVI. Cet appartement a disparu lors de la création des galeries historiques, et la Galerie basse a pu être rétablie dans son état d’origine.

La restauration de l'appartement

Après plus de 10 ans de fermeture au public, l'appartement du Dauphin réouvre ses portes suite à un chantier de restauration, qui a débuté au mois d’octobre 2020. L'objectif de celui-ci a été de se rapprocher de l'état des lieux originel suite au réaménagement de 1750, dirigé par Ange-Jacques Gabriel pour le fils ainé de Louis XV, le dauphin Louis-Ferdinand. 

La restauration du Grand Cabinet du Dauphin est réalisée grâce au mécénat de la Société Baron Philippe de Rothschild. La restauration de la Bibliothèque du Dauphin est réalisée grâce au mécénat de la Société des Amis de Versailles

© EPV / Thomas Garnier

© EPV / Thomas Garnier

© EPV / Thomas Garnier

© EPV / Thomas Garnier

© EPV / Thomas Garnier

Découvrez les articles des Carnets de Versailles

  • À lire également, l'entretien avec François Gilles "Dans la peau du sculpteur" recueilli par Lucie Nicolas-Vullierme pour les Carnets de Versailles magazine. 

Visite Guidée

Visite guidée - L'appartement du Dauphin

Après presque deux années de travaux, découvrez l'histoire de cet appartement prestigieux et contemplez le travail incomparable des artisans d’hier et d’aujourd’hui.

10 €

Réserver

La réouverture du rez-de-chaussée

Grâce à la réouverture de l'ensemble des appartements du rez-de-chaussée du corps central – appartements de la Dauphine, du Dauphin, des filles de Louis XV, et du capitaine des Gardes – un nouveau parcours de visite s'ouvre au château de Versailles. 

L'application mobile du Château

L'application gratuite du Château propose des parcours audio accompagnant votre visite du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info

Vous venez régulièrement ?

Le meilleur de Versailles pour les abonnés ! Pendant toute une année, bénéficiez de nombreux avantages grâce aux cartes SOLO et DUO, et un accès coupe-file en illimité à partir de seulement 55€.

Offres d'abonnement