Découvrir
Le Château
Collections
Le Jardin
Le Grand Trianon
Le Domaine de Marie-Antoinette
Pratique
Infos Pratiques
Acheter son billet
Plan Interactif
Calendrier des événements
Boutique

L'HistoireLes grandes dates

1697 Mariage du duc de Bourgogne et de Marie-Adélaïde

Partager

Imprimer le chapitre

Décembre 1697

Suite à la guerre de la Ligue d’Augsbourg (1689-1697), la France et le duché de Savoie scellent leur réconciliation par une nouvelle union dynastique : celle du duc de Bourgogne et de Marie-Adélaïde de Savoie. De leur union, naîtra le futur Louis XV.

Les 11 et 14 décembre 1697, Louis XIV fait donner un bal dans la galerie des Glaces à l’occasion du mariage de son petit-fils, le duc de Bourgogne avec la fille aînée du duc de Savoie, Victor-Amédée II, Marie-Adélaïde. Le marié a 14 ans et la duchesse 11 ! Le Roi a souhaité que les fêtes soient superbes. Il veut renouer avec les beaux jours de la Cour. Célébré le 7 décembre dans la chapelle du Château, ce mariage marque en effet la réconciliation de la France et de la Savoie.

Duché assis entre la France et l’Italie, la Savoie est alors une des grandes puissances européennes. Traditionnelle alliée de la France, elle s’est retournée contre elle dans la guerre qui l’oppose à l’Europe coalisée, dite « de la Ligue d’Augsbourg ». La Savoie est la première à en sortir. Un pacte secret est signé avec la France le 29 juin 1696 qui aboutit à la paix de Turin, le 29 août. Suite à ce traité, Louis XIV et Victor-Amédée II  sont de nouveau amis pour quelque temps. Mais Victor-Amédée s’oppose à nouveau à Louis XIV en 1703 lors de la guerre de Succession d’Espagne (1700-1713).

Malgré cela, la duchesse de Bourgogne reste très appréciée du Roi-Soleil. Sa joliesse et sa joie de vivre sont un enchantement dans cette Cour vieillissante. Le contraste avec un époux bossu et bigot est saisissant. Aussi le roi lui passe-t-il tous ses caprices, ravi de son naturel, rare à la Cour. Elle devient le centre des conversations. Pour elle, il fait réaménager en 1698 la Ménagerie. Il veut « de l’enfance répandue partout » ! Il sera comblé. Elle lui donne trois nouveaux héritiers.

Le soir du mariage, le Coucher des deux époux a lieu suivant l’étiquette prévue. Mais le duc de Bourgogne ne demeure pas plus d’un quart d’heure près de son épouse. Le Roi a décidé que le mariage ne serait consommé que dans 2 ans ! Frappé par la rougeole, ils meurent tous deux en février 1712 à 6 jours d’écart. Seul leur dernier fils, le duc d’Anjou, futur Louis XV, échappe à l’épidémie. Des lettres découvertes après la mort de la duchesse attestent d’informations confidentielles livrées à son père. « La petite coquine nous trompait donc », dit Louis XIV à Mme de Maintenon ! 

En poursuivant votre navigation sur ce site sans modifier vos paramètres, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. En savoir plus. Fermer