Les petits cabinets rassemblent les commodités nécessaires à l’intimité de la Reine : le cabinet de chaise et le cabinet de toilette. Leur restauration aura lieu entre automne 2017 et automne 2018.
 

Les cabinets intérieurs de Marie-Antoinette

L’appartement intérieur de la Reine forme l’un des ensembles les plus précieux du château de Versailles, tant du point de vue historique que décoratif. Cadre privilégié de la vie intime pour autant que l’Étiquette de la Cour à Versailles puisse le permettre aux reines de France, il se présente aujourd’hui principalement dans l’état voulu par sa dernière occupante, la reine Marie-Antoinette, pour qui les décors furent largement remis au goût du jour.

Ces pièces sont placées le long de la galerie des Glaces entre la chambre de la Reine et l’antichambre de l’Oeil-de-Boeuf. C’est cette proximité avec la chambre qui fait de ces espaces des lieux liés au service de la souveraine. Il s’agit d’espaces dans lesquels la souveraine n’est plus reine mais femme. 

Les cabinets intérieurs de Marie-Antoinette

Les petits cabinets de la Reine

Le décor du cabinet de chaise est simple s’agissant d’une pièce dédiée à la « propreté» mais l’ensemble est élégant : une petite alcôve marque l’emplacement de la chaise et deux glaces renforcent la luminosité à l’origine ornées de bordures sculptées et dorées.

Le cabinet de chaise

© EPV / Thomas Garnier

Le cabinet de toilette de Marie-Antoinette (salle où la Reine s’habille) est l’une des plus jolies pièces des appartements intérieurs grâce aux éléments de décors sculptés réalisés pour la duchesse de Bourgogne. Ce cabinet témoigne de la fraîcheur et de la finesse du renouveau décoratif à la fin du règne de Louis XIV, que l’on peut qualifier de premier rocaille versaillais. Restaurée, cette pièce retrouvera sa logique et son rang de cabinet de la Reine.

La pièce suivante marque la limite entre l’appartement intérieur de la Reine et celui du Roi. Cet espace apparement modeste recèle un des plus anciens éléments décoratifs du palais : un plafond à compartiment, antérieur à 1683, unique vestige du petit appartement de Marie-Thérèse.

La restauration

Les interventions dans ces espaces porteront principalement sur les finitions et l’éclairage. En complément de ces restaurations, ces petites pièces intimes seront remeublées et leurs décors d’étoffe retissés afin de leur redonner vie.

Le cabinet de toilette

© EPV / Thomas Garnier

L’achèvement de cette restauration permettra de montrer et comprendre la hiérarchie décorative établie dans l’appartement intérieur de Marie-Antoinette : des cabinets riches et délicats pour recevoir des personnes choisies ou pour son plaisir particulier, et des cabinets sobres et élégants pour son usage personnel et pour son service.

La restauration des petits cabinets de la Reine bénéficie du soutient de La Fondation La Marck.