Le château de Versailles entretient d'étroites relations avec l'histoire des États-Unis d'Amérique. Versailles, où la décision fut prise en 1777 de reconnaître l'existence d'une nouvelle nation - les États-Unis ; Versailles, où Benjamin Franklin est reçu en 1778 par Louis XVI qui lui accorde un soutien militaire, un soutien qui aboutira à la signature du traité d’indépendance des États-Unis, en 1783, à Versailles.

L'Histoire

Depuis le calamiteux traité de Paris en 1763, qui a vu notamment la perte du Canada et des Indes, la France rêve d’une revanche sur l’Angleterre. La guerre d’indépendance  des colonies anglaises d’Amérique lui en fournit l’occasion. Le 4 juillet 1776, les colonies ont proclamé unilatéralement leur indépendance.

Dès lors, une guerre s’ouvre avec l’Angleterre qui entend mater la rébellion. Malgré leur succès, les insurgés, commandés par le général Washington, ont besoin d’un soutien militaire.

George Washington, par Charles-Willson Peale

© château de Versailles / Christophe Fouin

Le lien vers le site collection

Le général La Fayette, arrivé en Amérique en juin 1777 pour soutenir leur cause, va le leur fournir. Devenu l’intime de Washington – ses brillants succès au combat lui ont valu sa confiance – il parvient à convaincre le Congrès américain d’envoyer une délégation à Versailles.

Marie-Joseph-Yves Gilbert du Mortier, marquis de la Fayette,
par Louis-Léopold Boilly

© château de Versailles, Christophe Fouin

Le lien vers le site collection

ANECDOTE

Benjamin Franklin et ses amis ont conquis non seulement la diplomatie française, mais aussi le cœur des Français par leur simplicité. Ils deviennent les idoles de Paris et de Versailles.

 

Benjamin Franklin à Versailles

Le 3 décembre 1777 arrivent en France les trois plénipotentiaires américains : le célèbre homme d’État et physicien Benjamin Franklin, accompagné des diplomates Silas Deane et Arthur Lee.

Benjamin Franklin, par George-Peter-Alexander Healy

© château de Versailles / Dist. RMN / Hervé Lewandowski

Le lien vers le site collection

Quoique reçus officiellement à Versailles le 21 mars 1778, ils ont déjà négocié entre temps avec le comte de Vergennes, ministre des Affaires étrangères, un traité d’alliance. Signé le 6 février 1778, ce traité marque l’entrée en guerre de la France contre l’Angleterre. Les trois hommes ont conquis non seulement la diplomatie française, mais aussi le cœur des Français par leur simplicité. Ils deviennent les idoles de Paris et de Versailles.

Après avoir attendu dans le salon de l’Œil-de-Bœuf, Benjamin Franklin et ses amis sont introduits par le comte de Vergennes dans la grande chambre du Roi. Louis XVI leur remet un mot d’amitié au Congrès.

Citation

"Le Roi, un prince jeune et vertueux, a plaisir, j'en suis persuadé, à souligner sa généreuse bienveillance en aidant un peuple opprimé et y cherche un peu la gloire de son règne. Je crois que nos remerciements peuvent accroître son plaisir et qu'une telle expression de gratitude n'est pas seulement notre devoir, mais aussi notre intérêt".

- Benjamin Franklin, à propos de Louis XVI

Le récit de la visite de B. Franklin

Le roi a fait envoyer une aide militaire importante : 6 000 hommes commandés par Rochambeau. Cette aide participe à la défaite anglaise de Yorktown le 17 octobre 1781.

Rochambeau recevant la reddition des troupes anglaises à Yorktown, 19 octobre 1781, par
Louis-Nicolas Van Blarenberghe

© château de Versailles, Christophe Fouin

Le lien vers le site collection

Siège de Yorktown, 17 octobre 1781, par Auguste Couder

© château de Versailles

Le lien vers le site collection

ANECDOTE

Cet immense tableau (465x543), commandé en 1835 et peint par Auguste Couder se trouve aujourd'hui dans la galerie des Batailles, au château de Versailles !

Le sort de l’Angleterre est scellé. Le traité de paix définitif est signé à Versailles, à l’Hôtel des Affaires étrangères (dans l’actuelle rue de l’Indépendance américaine), le 3 septembre 1783.

Versailles et les États-Unis ... aujourd'hui

L'histoire de Versailles s'écrit, encore aujourd'hui, en lien avec l'histoire des États-Unis. Bien plus tard, au XXe siècle, le château de Versailles accueille le philanthrope américain John D. Rockefeller, qui a vu dans Versailles un "trésor national de la France", et qui choisit d'apporter une aide financière d'une importance considérable.

Pour en savoir plus :

 

Pour en savoir plus ...

Lire "De l'influence de la Révolution d'Amérique sur l'Europe"

Étonnant Versailles

Découvrez l'histoire du château de Versailles sous un nouvel éclairage avec la web-série « Étonnant Versailles ».

Découvrir

L'application mobile du Château

L'application propose gratuitement l'audioguide de l'ensemble du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info