Dans le cadre de la restauration des grilles et des décors sculptés de l'Orangerie, le château de Versailles délocalise la restauration de quatre sculptures monumentales à Mantes-la-Jolie. Proposé par le Département des Yvelines, le lieu permettra de donner accès à ce chantier dès l'été 2022.

© Thomas Garnier


Constituant la perspective sud du château de Versailles dans le prolongement du parterre du Midi, l'Orangerie, construite entre 1684 et 1686 par Jules Hardouin-Mansart, est encadrée par deux escaliers monumentaux dits des "Cent Marches". Ils sont chacun prolongés par une large esplanade bordée de grilles et de piliers surmontés de vases de fleurs sculptés. Disposées à la lisière du parterre créé par André Le Nôtre, quatre sculptures monumentales, inspirées des Métamorphoses d’Ovide, complètent ce décor et célèbrent les amours des dieux : Céphale et ProcrisVertumne et PomoneFlore et Zéphyr ainsi que Vénus et Adonis. L'ensemble présentant de grandes dégradations, le château de Versailles a entrepris un important programme de restauration, depuis 2020, grâce au soutien des Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines.

© Thomas Garnier


délocalisation des restaurations à mantes-la-jolie 

© Didier Saulnier


Une première intervention sur les grilles et les décors sculptés des premières "Cent Marches", à l'Est, est désormais achevée. Les travaux portant sur les deuxièmes "Cent Marches" ont débuté en octobre 2021 et s'achèveront à la fin d'année 2022. En parallèle, les sculptures monumentales, réalisées par Louis Le Conte et Pierre Legros vers 1687, pesant environ 25 tonnes chacune, doivent également être restaurées dans un atelier aux dimensions adaptées.  Le Département des Yvelines a ainsi proposé au château de Versailles de délocaliser cette restauration à Mantes-la-Jolie, dans l'ancien hangar de stockage de l’usine de matelas Dunlopillo, et de permettre de découvrir la restauration. 

un tiers-lieu culturel et éducatif

Baptisé Le réveil de la pierre – du Château de Versailles à l’usine Dunlopillo : itinéraire d’un patrimoine yvelinois, cet espace de près de 1500 m² sera ouvert un jour par semaine sur entrée libre et gratuite et invitera les visiteurs à découvrir l’histoire de ces sculptures et de leur restauration. Il leur sera également proposé de poursuivre cette découverte patrimoniale en visitant le château de Versailles depuis Mantes-la-Jolie, grâce à un espace de réalité virtuelle et un accès à l'expérience VersaillesVR : le Château est à vous, développée en partenariat avec Google Arts & Culture.
À compter de la rentrée de septembre 2022 et pour une durée de deux ans, le Département des Yvelines proposera par ailleurs aux enseignants d’écoles élémentaires, de collèges, de lycées ou d’établissements de formation professionnelle, des « kits pédagogiques » destinés à préparer le déplacement de la classe en amont de leur visite du chantier-exposition. Préparés en étroite collaboration avec le château de Versailles grâce à ses innombrables ressources (tutoriels, livrets-jeux, activités de recherche d’indices, jeux de plateau, contes…), ces dispositifs pédagogiques inviteront les publics à réfléchir de façon ludique et interactive à la notion de patrimoine et aux métiers qui y sont liés.

Vertumne, dieu de la cueillette, parvient à se donner l’apparence d’une vieille femme pour pénétrer dans les jardins de Pomone, divinité des vergers, afin de la séduire. Vertumne, ôtant son masque de vieille femme, révèle à Pomone son vrai visage.

Christian Milet

Vertumne et Pomone

Vénus, touchée par la flèche d’Adonis, tombe amoureuse de lui et dès lors l’accompagne et le conseille dans toutes ses chasses. Adonis, armé d’un épieu, porte un carquois sur son dos tandis qu’un amour joue avec un chien.

Christian Milet

Vénus et Adonis

Flore, personnification du Printemps, est l’épouse de Zéphyr, dieu des vents. S’appuyant sur son époux, elle tient une couronne de fleurs à la main. Devant elle, un amour lui présente des fleurs tandis qu’un autre retient un cygne attaché par une guirland

EPV

Zéphyr et Flore

Céphale, parti à la chasse aux cerfs, est enlevé par Aurore chevauchant Pégase. Il est armé du précieux javelot que lui a offert son épouse Procris. Par jalousie, Aurore fera en sorte que Céphale, croyant atteindre un animal, blesse mortellement Procris.

EPV

Céphale et Aurore

Thomas Garnier

Didier Saulnier

Thomas Garnier

Thomas Garnier

Un partenariat renforcé
 

Restauration des grilles et décors sculptés de l’Orangerie, replantation de l’Allée de Saint-Cyr, restauration du bosquet de la Reine, restauration de la Grande Ecurie du Roi, développement d’actions culturelles… depuis 2019, le château de Versailles bénéficie d’un soutien renforcé du Département des Yvelines, pour la sauvegarde et la valorisation de son patrimoine.

Étonnant Versailles

Découvrez l'histoire du château de Versailles sous un nouvel éclairage avec la web-série « Étonnant Versailles ».

Découvrir

L'application mobile du Château

L'application propose gratuitement l'audioguide de l'ensemble du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info