Un moutardier en porcelaine de Sèvres à fond rose ayant appartenu à Louis XV vient de faire son entrée dans les collections du château de Versailles grâce au mécénat de la Fondation La Marck. 

lE mOUTARDIER

Le mécénat de la Fondation La Marck a permis au château de Versailles de faire l’acquisition d’un moutardier et son plateau en porcelaine de Sèvres à fond rose ayant appartenu à Louis XV. Ces pièces ornées de motifs de chasse sont particulièrement rares puisque le château de Versailles ne conservait jusqu’ici aucune porcelaine de Sèvres à fond rose. Le moutardier sera présenté dans le Cabinet des porcelaines récemment inauguré.

Par cette acquisition, le château de Versailles poursuit ainsi sa politique d'enrichissement de sa collection de porcelaines royales. 

© Château de Versailles, Dist. RMN © Christophe Fouin

© Château de Versailles, Dist. RMN © Christophe Fouin

le témoignage de Marie-Laure de Rochebrune

Marie-Laure de Rochebrune, conservatrice en chef chargée des porcelaines, revient sur l'acquistion de ces deux exceptionnelles pièces de porcelaine à fond rose. 

Quelle est l’histoire du moutardier ?

Ce superbe moutardier en porcelaine de Sèvres à fond rose vient de faire son entrée dans les collections du château de Versailles après avoir été acquis en juillet dernier lors d’une vente aux enchères chez Christie’s, grâce au mécénat de la Fondation La Marck.

Le moutardier ainsi que son couvercle et le plateau qui l’accompagnent font partie d’un petit service de 52 pièces dénommé « Service Rozes attributs de Chasse ». Il s’agit de pièces en porcelaine de Sèvres à fond rose, décorées d’un motif de scène de chasse à tir. Le moutardier fut acheté par Louis XV auprès de Madame Lair, marchand mercier, qui en fit elle-même l’acquisition en décembre 1759.

Ces pièces constituent le premier service à fond rose qui intègre les collections royales de porcelaines. En 1782, Louis XVI fit l’acquisition de pièces supplémentaires, comme un couvercle de moutardier, probablement pour remplacer des pièces abîmées. Le service « Rozes attributs de Chasse » fut finalement transféré en 1784 au château de Rambouillet.

La première vente de ce service par Christie’s est datée de juillet 1884, à la mort de Lady Raglan qui possédait 12 pièces du service, alors dénommé « Service rose du Barry ». Le dernier propriétaire attesté de ce moutardier était le Baron Schröder.

 

En quoi cette acquisition est-elle particulièrement importante pour le château de Versailles ?

Les porcelaines à fond rose sont assez rares et constituent une véritable nouveauté pour l’époque. Les premières pièces furent produites seulement à partir de 1757, en raison de difficultés techniques qui rendent ce procédé de fabrication particulièrement délicat. Les pièces de porcelaines à fond rose furent alors vendues à partir de 1758 lors des ventes de porcelaines de la Manufacture de Sèvres qui se tenaient à Versailles à l’emplacement actuel de l’appartement de madame Du Barry.

Le moutardier se distingue aussi par son décor : les scènes de chasse à tir qui l’ornent constituent un sujet assez original, probablement inspiré de la porcelaine de Saxe produite par la Manufacture de Meissen. Ce moutardier est une pièce d’autant plus remarquable qu’elle appartient à un petit service qui compte peu de pièces, et dont nous avons perdu la trace pour certaines. Les occasions d’acquérir des pièces appartenant à ce service sont donc extrêmement rares. De plus, nous avons eu l’opportunité de faire l’acquisition du plateau et du couvercle qui accompagnent le moutardier. C’est donc une grande chance d’avoir pu acquérir ces pièces uniques.

 

Quel est le rôle joué par le mécénat dans l’acquisition de nouvelles pièces de porcelaines ?

De manière générale, les mécènes, entreprises comme particuliers, jouent un rôle important pour nous permettre de reconstituer les collections de porcelaines royales. A titre d’exemples, l’assiette du service mythologique de Louis XVI fut acquise grâce au leg de Madame Heymann, tandis que le mécénat de LVMH permit l’acquisition de deux biens d’intérêt national, une garniture de vases à fond vert de Madame Victoire en 2013 et la petite verseuse du Siam en 2018.

La Fondation La Marck en particulier joue, depuis plusieurs années maintenant, un rôle majeur dans la reconstitution des collections des porcelaines royales. En effet, le mécénat de la Fondation La Marck a permis la réalisation du Cabinet des porcelaines, achevé en décembre 2019. Ce cabinet met en valeur les collections de porcelaines royales et rencontre un franc succès auprès des visiteurs qui peuvent le découvrir au travers de visites guidées dans l’appartement du Roi.

 

L'application mobile du Château

L'application gratuite du Château propose des parcours audio accompagnant votre visite du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info

Vous venez régulièrement ?

Le meilleur de Versailles pour les abonnés ! Pendant toute une année, bénéficiez de nombreux avantages grâce aux cartes SOLO et DUO, et un accès coupe-file en illimité à partir de seulement 55€.

Offres d'abonnement