Biographie

Jean-Louis Fargeon, parfumeur de Marie-Antoinette

Élisabeth de Feydeau
avec les éditions Perrin, collection « Les Métiers de Versailles », 2005
16,5 x 21,5 cm, 228 p., 19.00 € TTC
ISBN 978-2-26201-946-4

Cet enfant des Lumières, né à Montpellier en 1748, rêve du soleil de Versailles et des fastes de la cour qu’il découvre en lisant le récit de l’arrivée en France, puis du mariage de l’archiduchesse Marie-Antoinette d’Autriche avec Louis, dauphin du royaume de France.

À Montpellier capitale de la parfumerie française, il a acquis un savoir-faire ; à Paris, il en fera un art. Installé dans le quartier du Roule, sa boutique devient le temple des élégantes, son laboratoire le repaire des savants et curieux. Ce n’est qu’une étape : Fargeon pense à Versailles. Il peut compter sur Madame Du Barry – sa cliente – et doit se méfier de la jalousie tenace de Marie-Antoinette à l’égard de la favorite. Il parviendra néanmoins à rencontrer la jeune reine à son Trianon. Il a auprès d’elle un atout majeur : le goût du naturel et les odeurs qu’il lui prépare sont telles qu’elle les souhaite, adaptées à son goût et à ses humeurs.

Parfumeur de Marie-Antoinette, Fargeon sera aussi celui des Enfants de France, jusqu’au coup de tonnerre de 1789. Républicain, il demeurera pourtant attaché à la famille royale jusqu’à la fuite de Varennes, jusqu’à la prison du Temple... et son propre procès.

Sommaire : 

Prologue
Les notes de tête. 1748-1774
Les notes de cœur. 1774-1782
Les notes de fond. 1782-1794
Epilogue
Notes
Sources et bibliographie

Annexes
Montpellier, cité des parfums
La palette de Jean-Louis Fargeon
Les procédés de fabrication des parfums
Status, privilèges et ordonnances de la communauté des maîtres et gardes de la marchandise de ganterie et de parfums de ceste ville, faubourgs et banlieue de Paris (refonte en 1656)
La fabrication du gant
La maison de la reine et ses fournisseurs
Remerciements