Devenu dépôt central des arts du département de Seine-et-Oise en 1792, le Château voit la création d’un musée central des arts qui laissera place à un musée spécial de l’École française complémentaire du Louvre.

Le 19 octobre 1792, une commission des arts de Seine-et-Oise est créée. Elle est destinée à recueillir, au profit de la Nation, tous les objets d’art et de science issus des biens nationaux du département (anciennes résidences royales, édifices religieux, demeures privées). Elle fait du Château un dépôt central. La création d’un muséum est envisagée suivant l’exemple du musée du Louvre, ouvert en 1793.

ANECDOTE

Le 18 avril 1796, le musée central des arts de Versailles ouvre ses portes, deux jours par décade.

Cette création est pour Versailles une question de survie. Les Versaillais se désolent de voir le Domaine dépouillé des œuvres qui ont fait sa gloire au seul profit du Louvre. De pétition en pétition, ils réclament à la Convention la création d’un musée secondaire : le Louvre ne doit pas être le seul destinataire des chefs-d'œuvre de la République. La rivalité puis le rapprochement entre Paris et Versailles feront les heurs et malheurs du premier musée versaillais.

Le projet s’amorce quand, en mai 1794, la Convention décide de conserver le Château pour la jouissance du peuple. En 1795, un premier conservateur est nommé : Hugues Lagarde. Pendant trois mois, il met en œuvre les sections du futur musée. Il installe une bibliothèque dans l’aile sud avec une section Estampes comme au Louvre. Une section scientifique est créée dans l’aile nord. Hugues Lagarde organise l’accrochage des tableaux dans les Grands Appartements. Il fait transférer dans les salles, des statues du Parc et de celui de Marly pour les protéger du vandalisme révolutionnaire. Le 18 avril 1796, le musée central des arts de Versailles ouvre ses portes, deux jours par décade.

Mais en 1797, tout change. Le Directoire décide en janvier de faire du Louvre le musée des Écoles étrangères et de Versailles celui de l’École française. Un véritable chassé-croisé d’œuvres s’organise. Sont ainsi exposés dans les Grands Appartements, les chefs-d’œuvre de Poussin, ChampaigneLesueur et autres grands maîtres français. Des statues sont aussi présentées. Ouvert en 1801, mais dépouillé peu à peu au profit d'autres institutions et des résidences impériales, le musée ferme définitivement ses portes en 1810 : Napoléon s’intéresse alors à Versailles et entreprend de grand travaux de restauration. L’idée de musée ne reviendra pas avant 1833.

Mécénat

Être mécène de Versailles, c’est s’inscrire dans cette chaîne qui relie l’histoire d’hier, d’aujourd’hui et de demain, transmettre aux générations futures la mémoire vivante de l’histoire qui nous a construits entretenir le savoir-faire de métiers d’art rares.

Plus d'informations

Vous venez régulièrement ?

Profitez d’un accès coupe-file au Château et accédez gratuitement et en illimité à tous les espaces du Domaine en souscrivant à la carte "1 an à Versailles".

Offres d'abonnement