Les mécènes se mobilisent autour de la Fondation Philanthropia, mécène principal du chantier de la Chapelle royale

Afin de mener à bien ce chantier d’envergure, le concours de mécènes s’avère indispensable. Il a pu être initié en mars 2018 grâce au mécénat principal de la Fondation Philanthropia, qui a l’ambition de fédérer d’autres mécènes. Depuis, Saint-Gobain et Dior ont rejoint la Fondation Philanthropia. Par ailleurs, la restauration du décor sculpté permet également aux particuliers et aux petites entreprises de participer à ce grand projet, en adoptant une statue.

Fondation Philanthropia

Fondation abritante reconnue d’utilité publique, la Fondation Philanthropia a été créée par Lombard Odier, banque genevoise depuis 1796. Elle facilite la réalisation des initiatives philanthropiques de ses clients dans tous les champs de l’engagement citoyen, tels que l’art et la culture, l’action sociale, l’éducation, l’environnement et la recherche médicale.

La Fondation Philanthropia a déjà financé la restauration du bassin et du parterre de Latone (2012-2015) et contribué à celle de Trianon-sous-Bois (2015-2016). Le partenariat avec le château de Versailles pour la restauration extérieure de la Chapelle royale s’inscrit pleinement dans l’engagement de la Fondation Philanthropia en faveur de la préservation du patrimoine et de la transmission des savoir-faire des métiers d’art.

Voir le site

Saint-Gobain

Le Groupe Saint-Gobain, dont l’histoire est intimement liée au château de Versailles, a décidé de soutenir cette opération d’envergure. C’est en effet à la Manufacture des glaces – créée par Louis XIV en 1665 – devenue Saint-Gobain, que Jules Hardouin-Mansart puis Robert de Cotte commandèrent la glace des vitraux de la Chapelle.

Aujourd’hui implanté dans 67 pays, Saint-Gobain, avec ses 170 000 collaborateurs, conçoit, produit et distribue un large éventail de matériaux et de solutions pensés pour le bien-être de chacun et l’avenir de tous.

Voir le site

Dior

Les liens entre Versailles et Dior se tissent depuis la naissance de la Maison, en 1947. Christian Dior trouve en l'architecture fastueuse des XVIIe et XVIIIe siècles une fascinante source d’inspiration pour ses créations. Ses modèles emblématiques s’appellent Trianon, Versailles… et ses successeurs perpétuent cette filiation historique au fil des collections.

Ces affinités électives continuent de s’écrire en majesté avec cette œuvre créée par Pierre Delavie, telle une fenêtre plongeant au cœur de la magnificence de la Chapelle royale. C’est dans ce monument imaginé par Jules Hardouin-Mansart que le Roi célébrait les plus grandes fêtes religieuses.

Après avoir contribué à la rénovation de la Maison de la reine dans le Hameau et en finançant cette nouvelle restauration, la maison Dior est fière d’apporter à nouveau son indéfectible soutien à Versailles, symbole de l’art de vivre à la française.

Voir le site

JCDecaux

La Fondation Philanthropia et le château de Versailles ont commandité l’artiste Pierre Delavie pour réaliser une toile monumentale destinée à recouvrir les échafaudages entourant la Chapelle sur quarante mètres de hauteur.

La pose de la toile monumentale bénéficie du soutien de JCDecaux.

Voir le site

Une nouvelle campagne d’adoption ouverte à tous

Une nouvelle campagne de mécénat est ouverte pour permettre au grand public de participer au dernier grand chantier de Louis XIV en adoptant les statues de la Chapelle royale. Actuellement, neuf statues ont déjà été adoptées mais vingt-deux autres statues cherchent encore de généreux mécènes afin de financer leur restauration.

En adoptant une statue, chaque donateur reçoit un certificat d’adoption. Les mécènes pourront également suivre les étapes de la restauration sur place et une visite de ce chantier hors normes leur sera proposée.

Coût de l’adoption de chaque statue : 10 000 euros.

Adoptez une statue de la chapelle royale

Découvrir

 

Suivez la restauration de la Chapelle Royale

#chapelleroyale