Du 6 octobre 2018 au 4 février 2019, le château de Versailles consacrera pour la première fois une exposition d'ampleur à Louis-Philippe et à sa décision de transformer l’ancienne résidence royale de Versailles en un musée dédié à l’histoire de France, inauguré en 1837.

L’exposition

Louis-Philippe à Versailles

Le 6 octobre 1789, lorsque Louis XVI, Marie-Antoinette et la famille royale sont contraints de quitter Versailles, le Château est déserté et cesse définitivement d’être une résidence royale. Héritier de la famille d’Orléans, Louis-Philippe a peu d’histoire commune avec le Versailles de l'Ancien Régime mais marque son intérêt pour le palais dès son accession au trône en 1830. Le nouveau roi des Français s’attache à transformer ce bâtiment monarchique en un monument national dédié « à toutes les gloires de la France ». Il imagine un musée ouvert à tous, à la portée pédagogique, dans lequel les tableaux se lisent comme un livre d’image. Son but est une véritable manœuvre politique : réconcilier les Français, profondément divisés, mais surtout inscrire son règne dans l’histoire nationale. L’exposition retracera le goût de Louis-Philippe et l’implication directe du roi dans les travaux qui ont abouti à l’inauguration des Galeries Historiques le 10 juin 1837.

Salles des Croisades

© RMN-GP (Château de Versailles) /© Christian Milet

Salles d'Afrique

© RMN-GP (Château de Versailles) / © Thomas Garnier

Galerie des Batailles

© RMN-GP (Château de Versailles) / ©Thomas Garnier

Galerie des Batailles

©EPV/Thomas Garnier

 

Une plongée dans le Versailles du XIXe siècle

À travers plus de 200 œuvres provenant d’institutions prestigieuses, l’exposition fera date par sa volonté de proposer aux visiteurs une véritable plongée dans le Versailles du XIXe siècle. L’exposition sera notamment présentée dans les salles d’Afrique et d'autres Galeries Historiques du Château, dont les toiles commandées par Louis-Philippe seront dévoilées au public. En prolongement de l’exposition, un parcours de visite inédit entrainera le public à travers le Château à la découverte de nombreuses salles du musée de Louis-Philippe, ouvertes exceptionnellement. Ainsi, les visiteurs pourront s'immerger dans les salles des Croisades, la salle des États-Généraux, ou encore la salle du Sacre et la salle 1792, toutes deux restaurées pour l'occasion. De plus, des ensembles disparus des Galeries Historiques seront restitués, comme la galerie de sculptures dédiée à Louis XIV au premier étage de l’aile du Midi.

« Ce que Louis-Philippe a fait à Versailles est bien. […] C’est avoir donné à ce livre magnifique qu’on appelle l’histoire de France, cette magnifique reliure qu’on appelle Versailles. » 

- Victor Hugo

1846 — Horace Vernet

Le roi Louis-Philippe entouré de ses cinq fils [...]
Plus d'infos

après 1835 — Ary Scheffer

Charlemagne, empereur d'Occident, reçoit la soumission de Wittekind, 785
Plus d'infos

1841-1845 — achevé par Michel-Philibert Genod, commencé par Pierre-Henri Révoil

Pharamond élevé sur le pavois par les guerriers francs, 417
Plus d'infos

1838-1839 — Pierre-Jules Jollivet

Godefroy de Bouillon tient les premières assises du royaume de Jérusalem, janvier 1100
Plus d'infos

1839 — Alexandre Debacq

Assemblée des croisés à Ptolémaïs, 1148
Plus d'infos

1843-1845 — Horace Vernet

Prise de la Smalah d'Abd-el-Kader par le duc d'Aumale à Taguin, 16 mai 1843
Plus d'infos

Un extraordinaire « Palais gothique » à Trianon

La scène du théâtre de la Reine accueillera, pendant toute la durée de l’exposition un décor de scène inédit, commandé à l’origine par Louis-Philippe pour le château d’Eu et exceptionnellement prêté par le château de Fontainebleau où il est aujourd’hui conservé.

Vaste composition représentant un « Palais gothique », cet ensemble extraordinaire n’avait jamais encore été montré au public, ce qui explique pourquoi il est parvenu jusqu’à nous dans un état de conservation quasi miraculeux. Les recherches récentes ont d’ailleurs prouvé que ce décor n’a en fait jamais été utilisé.

Il s’agit d’un décor modulable qui permet de créer des tableaux différents grâce à l’ajout ou la suppression de certains de ses éléments.

Le raffinement de son architecture, l’étonnante fraîcheur de ses coloris et le luxe de ses détails désignent clairement son auteur : Pierre-Luc-Charles Cicéri (1782-1898), l’un des plus grands décorateurs de l’Opéra de Paris au XIXe siècle. 

Des visites spécifiques, animées par les machinistes du théâtre, permettront au visiteur d’en découvrir toute la splendeur et la poésie.

Palais Gothique 3è tableau

© Jean-Marc Manaï / EPV / RMN 


commissariat de l’exposition

Valérie Bajou, conservateur en chef au château de Versailles

Scénographie : Hubert le Gall

 

devenez mécène

En devenant mécène de l’exposition vous bénéficiez de contreparties sur mesure ainsi que d’une réduction d’impôt sur le montant de votre don

Pour plus d'informations, contactez le service Mécénat :

Téléchargez le dossier de mécénat

L'application mobile du Château

Cette application propose l'audioguide du Château et du Domaine de Trianon ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info
Visite de la Reine Elisabeth II à Versailles 1948

La République à Versailles : Les visites d'État

Dès la seconde moitié du XIXe siècle, le château de Versailles s’est rapidement imposé comme un haut lieu des réceptions officielles et diplomatiques de la France.

Les visites officielles