Peintre ordinaire du roi et de Monsieur
1645 -1672

Connu pour ses talents de portraitiste et de décorateur, Jean Nocret, peintre lorrain du XVIIe siècle, devient avec Pierre Mignard l’artiste attitré du duc d’Orléans, le frère de Louis XIV. Conseiller, professeur puis recteur à l’Académie royale de peinture et de sculpture, il s’illustre notamment au palais des Tuileries et au château de Saint-Cloud. Son chef-d’œuvre, La Famille royale dans l’Olympe, est aujourd’hui conservé à Versailles. 

Nom complet
Jean Nocret

Dates
1645-1672

Ses œuvres
La famille Royale dans l'Olympe

Né à Nancy en 1615, Jean Nocret achève sa formation en Italie, notamment en peignant des copies. En 1644, le jeune Louis XIV lui concède un logement aux Tuileries puis dans les galeries du Louvre, où il côtoie les plus grands artistes de son temps tels que Charles Le Brun et Pierre Mignard. Vers 1652, il devient le peintre attitré de Philippe, le frère cadet du roi, alors âgé de douze ans : ce dernier soutiendra Nocret jusqu’à la fin de sa vie, puis son fils après lui.

Suzanne Silvestre, Portrait de Jean Nocret, gravure d’après un autoportrait perdu de l’artiste

© Château de Versailles

Plus d'informations sur le site Collections

Tout au long de sa carrière, Jean Nocret peint régulièrement les membres les plus éminents de la famille royale, comme le jeune Louis XIV à cheval devant Paris, le Dauphin, héritier du trône, à l’âge le plus tendre, ou Henriette d’Angleterre, la première épouse de Philippe, le frère du Roi. En 1657, il voyage jusqu’au Portugal avec l’ambassadeur de France pour peindre l’infante Catherine de Bragance, que le cardinal Mazarin envisage de marier au souverain. À son retour, Nocret rejoint l’Académie royale de peinture et de sculpture où il devient successivement conseiller, professeur, puis recteur. 

Louis XIV, roi de France, à cheval devant Paris, 1653

© Château de Versailles

Plus d'informations sur le site Collections

Héritage de sa formation italienne, Nocret est capable de peindre des compositions ambitieuses : ce talent lui permet d’être choisi pour décorer les appartements de la reine Marie-Thérèse au palais des Tuileries, et surtout ceux d’Henriette d’Angleterre à Saint-Cloud, le château que le frère du roi a acquis à l’âge de dix-huit ans, en 1658. Des œuvres de l’artiste ornent presque toutes les pièces habitées par la jeune femme : dans son grand salon se trouve un plafond évoquant ses noces avec Philippe sous des figures allégoriques, dans son grand cabinet quatre tableaux à sujets mythologiques, dans sa chambre une composition où paradent Mars et Vénus tandis que Flore décore son antichambre. Mais c’est dans celle de Philippe, où il aime à prendre ses repas, que se trouve "La Famille royale dans l’Olympe", meilleur témoignage subsistant de l’œuvre de l’artiste. Décroché à la Révolution, puis installé dans les boiseries du salon de l’œil-de-bœuf à Versailles, le tableau échappe en effet à l’incendie qui ravage Saint-Cloud en 1870, détruisant les autres décors de Nocret.

La Famille royale dans l’Olympe

© EPV / Thomas Garnier

La Famille royale dans l’Olympe

© EPV / Thomas Garnier

Ultime œuvre de l’artiste "La Famille royale dans l’Olympe", qui disparaît moins de deux ans après son achèvement, a été retiré des boiseries du salon de l’œil-de-bœuf en septembre 2022, pour la première fois depuis près de quarante ans, afin de bénéficier d’une restauration fondamentale.

L'application mobile du Château

L'application gratuite du Château propose des parcours audio accompagnant votre visite du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info

Vous venez régulièrement ?

Le meilleur de Versailles pour les abonnés ! Pendant toute une année, bénéficiez de nombreux avantages grâce aux cartes SOLO et DUO, et un accès coupe-file en illimité à partir de seulement 55€.

Offres d'abonnement