Danseuse et chorégraphe, elle est interprète régulière dans le cadre des Sérénades royales. Découvrez « Le Versailles de » Sarah Berreby.

Sa biographie

Sarah Berreby obtient un 1er Prix puis prix d’honneur en danse classique au Conservatoire à Rayonnement Régional de Versailles avant d’intégrer le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en danse contemporaine d’où elle sort diplômée mention TB. Son début de carrière au Lyon Opéra Ballet puis au Ballet du Nord, lui permet de se produire dans un répertoire varié. A partir de 1997, elle s'oriente vers la danse baroque, est interprète et principale collaboratrice de Béatrice Massin Compagnie Fêtes Galantes, de Marie-Geneviève Massé Compagnie l'Éventail et aussi de Christine Bayle Compagnie l'Éclat des Muses. En parallèle elle est pédagogue, notatrice du mouvement, assistante chorégraphique ou chorégraphe. Fin 2019, elle crée sa compagnie « SarahBand Dance Cie ». Interprète régulière dans le cadre des Sérénades royales, elle est intervenue à plusieurs reprises pour la programmation culturelle « 1 an à Versailles » depuis 2017.

SES COUPS DE CŒUR

  • Versailles émerveille le visiteur, mais bien souvent chacun s’attache à un lieu plus qu’à un autre ; lequel est-ce pour vous ? Pourquoi ?

Certainement le lieu auquel je suis le plus attachée est l’Opéra royal sur la scène duquel j’ai eu l’occasion et la grande chance de me produire de nombreuses fois. Cette scène est exceptionnelle par ses dimensions, sa qualité acoustique, sa conception, sa conservation. Bien qu’assez tardive de l’ère baroque, elle nous laisse entrevoir la perfection de la conception de l’art du spectacle des XVIIe et XVIIIe siècles. Deux merveilleux souvenirs avec la Compagnie l’Éventail restent gravés en moi : l’arrivée sur scène en furie depuis les dessous magnifiques, tout en bois, par les tampons actionnés manuellement, en complicité avec les techniciens et en synchronisation avec la musique dans le ballet Don Juan. Aussi l’envol dans les cintres en Médée avec l’écroulement du temple en décor où les colonnes se cassent face à une salle médusée juste avant la chute du rideau.

  • Au détour d’une salle ou d’une allée, une peinture, une sculpture ou un objet a retenu votre attention ; quel est-il ? Que représente-t-il pour vous ?

Mon attention ces derniers temps s’est portée sur le tableau du Portrait mythologique de la famille de Louis XIV peint par Jean Nocret accroché dans le salon de l’Œil de Bœuf; cette salle fut notre loge entre chaque Sérénade dernièrement alors j’ai pris le temps de la contempler. Cette peinture me touche par ses représentations de chaque personne comme dans une pièce de théâtre, ou chacun a un rôle à tenir et une action à faire dans la pièce. Le costume et la place dans la composition aide à la lecture de l’œuvre. Même si l’on n’est pas au fait de tous les liens entre les acteurs de cette toile, les postures et gestes figés nous donne des symboles évocateurs. Pour moi c’est une forme très proche d’une chorégraphie où par le seul geste, la scénographie, la musique et la tenue, l’œil du spectateur peut se raconter une histoire.

Portrait mythologique de la famille de Louis XIV

© Château de Versailles, Dist. RMN / © Jean-Marc Manaï

Le lien vers le site collection

  • Nos premiers pas dans la galerie des Glaces, l’eau jaillissant des Grandes Eaux… Chacun d’entre nous possède un souvenir de Versailles plus fort que les autres. Lequel est-ce pour vous ?

J’ai de nombreux souvenirs dans la galerie des Glaces puisque ces dernières années, j’ai eu le plaisir d’y danser avec la Compagnie l’Éventail pour les Sérénades royales, à raison de cinq représentations par soir. Comme studio de danse il est difficile de rêver mieux ! Et comme scène ce fut un splendide révélateur d’expressions; en effet jouer face à un public aussi international et avec une telle proximité a été l’occasion d’échanges malicieux avec les spectateurs; chose impossible dans une salle classique. En effet dans cette disposition, j’aime les voir réagir à nos jeux, se projeter dans leur imaginaire, se rêvant l’espace d’un instant dans un autre temps au travers de nos présences en costumes et gestes élégants dans ce décor magique. Mon image préférée est un pas suspendu en équilibre face au jardin avec les fontaines qui venaient de démarrer, la musique qui nous accompagnait et un magnifique coucher de soleil qui sublima le tout.

 

Ses conseils de lecture

  • Versailles se raconte à travers des milliers de pages, des mémoires les plus anciens aux livres d’art les plus récents. Quel est pour vous le livre incontournable sur Versailles ?

J’ai envie de vous conseiller le catalogue de l’exposition Fêtes et Divertissements à la Cour. Avec cet ouvrage on prend mieux la mesure de la vie de cour organisée autour des différents rendez-vous : chasses, promenades, jeux, divertissements équestres, théâtres éphémères, soirées d’appartements, concerts, bals… qui rythment les journées autour du roi. Un concentré d’œuvres évoquant les plaisirs et la stimulation des sens bien mis à mal actuellement. Une évasion recommandée pour continuer à rêver de beaux moments à partager.

  • Classique, récit d’aventures, beau-livre… Incontournable de votre bibliothèque ou récente découverte, auriez-vous un conseil de lecture à nous donner ?

J’aimerais vous conseiller, pour vous rapprocher de ma discipline qu’est la danse, de vous tourner vers l’écoute du double CD du Concert Royal de la Nuit reconstitué par Sébastien Daucé enregistré avec son ensemble Correspondances. C’est le ballet de Cour dans lequel le jeune Louis XIV fit son apparition en 1653. Il y dansa plusieurs entrées dont la fameuse en Soleil Levant dans le ballet final, qui resta cette image que nous connaissons tous. C’est la représentation d’un roi en danseur, entouré de ses proches symbolisant un futur lumineux, garant d’ordre et d’harmonie. Cette œuvre totale mêlant Poésie, Musique et Chorégraphie nous transporte dans les sonorités des prémices de cette grande période qui voit se développer bientôt la Comédie Ballet. Ce CD est accompagné d’un livret contenant les récits de l’œuvre, des reproductions comme les aquarelles de costumes, et de précieuses présentations de chercheurs historiens qui complètent la lecture. Bons plaisirs.

Découvrir l'intégralité des coups de cœur et conseils de lecture

Étonnant Versailles

Découvrez l'histoire du château de Versailles sous un nouvel éclairage avec la web-série « Étonnant Versailles ».

Découvrir

L'application mobile du Château

L'application propose gratuitement l'audioguide de l'ensemble du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info