Compositeur et organiste, Jean-Baptiste Robin a obtenu sept premiers prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. IlOrganiste "par quartier" de la Chapelle royale du château de Versailles, il se produit en soliste sur les cinq continents. Découvrez « Le Versailles de » Jean-Baptiste Robin.

Sa biographie

Compositeur et organiste, Jean-Baptiste Robin a obtenu sept premiers prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et s'est perfectionné au King's College of Music de Londres. Organiste "par quartier" de la Chapelle royale du château de Versailles, il se produit en soliste sur les cinq continents et a composé une cinquantaine d'œuvres, de l'instrument soliste au grand orchestre symphonique. Professeur, il est également régulièrement invité à donner des Master classes en France et à travers le monde. Sa discographie a reçu plusieurs Diapason d’Or et son dernier enregistrement consacré à Jean-François Dandrieu est publié dans la collection Château de Versailles Spectacles.

Ses coups de cœur

  • Versailles émerveille le visiteur, mais bien souvent chacun s’attache à un lieu plus qu’à un autre ; lequel est-ce pour vous ? Pourquoi ?

Versailles est une découverte qui ne finit jamais et jusqu’à présent je n’ai jamais préféré un lieu à un autre, ou même une époque à une autre parmi toutes celles que le château compte. Chaque lieu a son temps, son enchantement, son idéal. Comment préférer la « pièce d’Eau des Suisses » au « Grand Canal », ou les appartements de la Reine à ceux du Roi ? Malgré tout, afin de vous apporter une réponse, je dirais que le jardin anglais au Petit Trianon résonne de manière très particulière pour moi. C’est un lieu où la cohabitation entre la construction humaine et la nature est subtile, intéressante et pleine de charme. Cette science cachée du jardin à l’anglaise me permet parfois de respirer face à la sophistication du château et du jardin de Le Nôtre. L’ostentation de Versailles fait place à une pure délicatesse. C’est aussi un lieu de détente où les pensées vagabondent librement.

  • Au détour d’une salle ou d’une allée, une peinture, une sculpture ou un objet a retenu votre attention ; quel est-il ? Que représente-t-il pour vous ?

Que ce soit dans mes compositions ou dans ma vie de tous les jours, l’horlogerie occupe une place particulière pour moi et elle tisse des liens extraordinairement forts avec la musique. Le château est pour cela un lieu remarquable, pour ne pas dire central, avec une cinquantaine d’horloges dont la pendule de Louis XV. Son fonctionnement est programmé jusqu’en 9999 et cette pendule a demandé une vingtaine d’années de travail. Je me souviendrai toujours d’une visite privée avec l’horloger Daniel Mornas qui m’en avait fait découvrir tous les secrets mécaniques. Regarder cette pendule fonctionner c’est aussi découvrir un objet qui prend vie. Le balancier bat comme le cœur d’un être vivant et il donne au temps une forme matérielle. Le temps astral que cette pendule définit est en harmonie avec ce que les compositeurs baroques voulaient créer : une harmonie des sphères. N’avez-vous jamais remarqué combien les chiffres douze (les mois) et vingt-quatre (les heures) sont associés à la musique ? Il y a en musique douze demi-tons (les touches du piano dans une octave) et chez des compositeurs comme Bach ou Chopin, on découvre 24 préludes et fugues, 12 études, etc.

Pendule astronomique de Louis XV à Versailles, dite Pendule de Passemant.

© EPV / Thomas Garnier

Le lien vers le site collection

  • Nos premiers pas dans la galerie des Glaces, l’eau jaillissant des Grandes Eaux, … Chacun d’entre nous possède un souvenir de Versailles plus fort que les autres. Lequel est-ce pour vous ?

Mon souvenir le plus marquant date probablement de l’année 2003, alors que je préparais un enregistrement en direct de l’orgue de la Chapelle royale pour France Musique. Deux jours avant cette diffusion radio, afin de répéter à l’orgue, Jean-Paul Gousset m’avait accompagné à la chapelle et il ouvrit la porte de l’orgue représentant le roi David. Derrière cette porte absolument sublime se trouvent les quatre claviers de l’orgue. Cette disposition est spectaculaire car le chef d’œuvre sculptural de la façade enchaine avec la beauté des claviers et des tirants de registres en ivoire qui se situent derrière. C’est une ouverture de claviers unique au monde et je pense que nombre de visiteurs sont marqués par ce spectacle si inattendu.

Ses conseils de lecture

  • Versailles se raconte à travers des milliers de pages, des mémoires les plus anciens aux livres d’art les plus récents. Quel est pour vous le livre incontournable sur Versailles ?

Etant musicien je ne peux que recommander l’ouvrage La Musique à Versailles écrit par mon collègue claveciniste Olivier Baumont et qui retrace en cinq matinées l’histoire de la musique au château. En présentant de nombreux témoignages d’artistes, d’artisans, de gens de lettres, ou de simples spectateurs, on prend le temps d’écouter Versailles. Versailles est un château à nul autre pareil et perpétuellement en musique avec notamment entre les grands motets à la chapelle, les clavecins et les symphonies dans les appartements, la musique en plein air autour du roi et même des tragédies lyriques (avec une scène en extérieur s’il vous plait). Il faudrait plusieurs livres pour véritablement faire le tour du sujet.

  • Les jours raccourcissent, les températures baissent et nous invitent à rester au chaud. Auriez-vous un conseil de lecture à nous donner pour les longues soirées d’hiver ?

J’aime la poésie et je conseillerais de lire Philippe Jaccottet. Son univers poétique me touche énormément et il témoigne d’une rare sensibilité dans la relation entre l’homme et l’univers naturel. La musicalité de ses mots et les nuances qu’il parvient à créer dans de simples description sont exceptionnelles. J’ai utilisé plusieurs de ses textes dans mes compositions dont un cycle de trois pièces que j’ai intitulé : Poèmes de l’aube et de la nuit. Pour une longue soirée d’hiver je suggère A la lumière d’hiver et Cahier de verdure. J’aime apprendre certaines de ses poésies… mais je ne vous les réciterai pas ici, pour des raisons de droits d’auteur ! La musique commence où s’arrêtent les mots, mais les mots de Jaccottet et la poésie en général sont en quelque sorte un entre-deux.

Découvrir l'intégralité des coups de cœur et conseils de lecture

Étonnant Versailles

Découvrez l'histoire du château de Versailles sous un nouvel éclairage avec la web-série « Étonnant Versailles ».

Découvrir

L'application mobile du Château

L'application propose gratuitement l'audioguide de l'ensemble du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info