Le château de Versailles présente deux chefs-d'œuvre de la sculpture du XVIIIe siècle commandés respectivement par Louis XIV et Louis XV : Zéphyr, Flore et l'Amour, et L'Abondance. Ces œuvres ont été récemment identifiées et retrouvées après de longues recherches, et entrent aujourd'hui dans les collections du château de Versailles. L'exposition permet de rappeler l'itinéraire singulier depuis leur création jusqu'à leur entrée dans les collections nationales.

L'exposition 

L'Abondance, allégorie de la prospérité retrouvée sous les auspices du roi pacificateur, fut placée en 1773 dans les jardins du château de Menars (Loir et Cher), qu’Abel-François Poisson, marquis de Marigny, hérita de sa sœur la marquise de Pompadour. Directeur des Bâtiments du roi de 1751 à 1773, Marigny bénéficia des largesses de Louis XV, de qui il obtint le don de plusieurs sculptures conservées dans les magasins royaux, parmi lesquelles Zéphyr et Flore en 1769. Cet ensemble prestigieux de sculptures fut dispersé en 1881, lors d’une vente au cours de laquelle les frères Alphonse et Edmond de Rothschild se portèrent chacun acquéreurs des plus belles œuvres. Ainsi, Zéphyr et Flore et L’Abondance rejoignirent les collections qu’Alphonse de Rothschild, amateur passionné, rassembla dans son mythique hôtel parisien de la rue de Saint-Florentin.

Vue du vestibule de l'hôtel de Saint-Florentin à Paris 
S.d. [septembre 1941]

© Collection Jean-Baptiste Ordas

Plusieurs documents d’archives, dont un album de photographies inédites, permettent d’évoquer le sort de ces deux sculptures sous l’Occupation. Restituées après la guerre, ces sculptures furent placées dans le jardin de l’hôtel Ephrussi de Rothschild, à Paris, qui devint en 1979 le siège de l’Ambassade de l’Angola en France. Les deux sculptures, si longtemps conservées en mains privées, étaient quelque peu oubliées jusqu’à ce que leur identification, en 2018, amène à retracer leurs prestigieux historiques. Considérant la valeur historique et artistique de ces deux chefs d'oeuvre dans les jardins de la Résidence de son Ambassade à Paris ainsi que les efforts déployés par le château de Versailles pour reconstituer son patrimoine artistique, la République d'Angola a décidé d'en faire don à l’État français pour qu’elles rejoignent les collections du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Zéphyr et Flore - Jardins de l'ambassade de la République d'Angola

© EPV

L'Abondance - Jardins de l'ambassade de la République d'Angola

Plusieurs peintures représentant le dieu du vent d’Ouest et la nymphe du printemps montreront la prédilection pour ce sujet à Trianon, résidence privée de Louis XIV, véritable palais de Flore. De plus, un ensemble d’œuvres mettra en lumière la genèse du groupe sculpté, très fortement inspiré par la grande toile que Louis de Boullogne exécuta en 1701 pour la galerie de Fontainebleau, et dont la composition fut notamment reprise par les liciers des Gobelins. Après l’exposition qui leur sera consacrée, elles seront présentées dans le parcours permanent de visite, l’une dans le château, l’autre au Grand Trianon. Des oeuvres et des documents inédits permettront d'évoquer Choisy, résidence tant aimée de Louis XV, ainsi que le château de Menars, joyau des bords de Loire.

Le Château de Choisy-le-Roi, du côté de la cour
Gouache - Alexis-Nicolas Pérignon (1773)

© Château de Versailles, Dist. RMN / Christophe Fouin

Le lien vers le site collection

Les chefs-d'œuvres 

Zéphyr, Flore et l'amour

Zéphyr, Flore et l'amour

© EPV / Christphe Fouin

Commandé par Louis XIV pour les jardins du Grand Trianon, ce groupe sculpté est l’un des derniers chefs-d’œuvre de la fin du règne du monarque. Commencé en 1713 par Philippe Bertrand et René Frémin puis achevé par Jacques Bousseau en 1726, ce groupe consacre cette inflexion vers les thèmes galants et légers qui, au crépuscule du Roi-Soleil, annoncent l’art du règne suivant. Ce groupe était destiné aux bosquets de Trianon aménagés pour l’usage quasi exclusif du souverain et ornés de nombreuses sculptures. L’arrivée à Versailles de ce groupe concrétise en quelque sorte l’un des derniers rêves de Louis XIV, qui ne vit exposée dans ses jardins que la version préparatoire.

L'abondance

L'Abondance

© EPV / Christophe Fouin

Œuvre majeure que Lambert Sigisbert Adam exécuta entre 1753 et 1758, L’Abondance est une commande de Louis XV pour sa résidence de Choisy. Des nombreuses commandes passées aux meilleurs sculpteurs, rares sont les sculptures à finalement avoir été placées à Choisy. Célébrant le second traité d’Aix-la-Chapelle (1748) qui mit fin à la guerre de Succession d’Autriche, le bosquet de la Paix imaginé par Charles-Antoine Coypel, premier peintre du roi, aurait dû être orné de cinq sculptures en marbre commandées aux meilleurs artistes du temps. De cet ensemble fascinant, seule la statue de L’Abondance fut achevée.

L'entrée de ces deux chefs-d'œuvre dans les collections du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon a été rendue possible grâce au don exceptionnel de la République d'Angola.

L'Abondance - Exposition Chefs-d'œuvre retrouvés

© EPV / Didier Saulnier

Zéphyr, Flore et l'amour - Exposition Chefs-d'œuvre retrouvés

© EPV / Didier Saulnier


Commissariat d'exposition 

Lionel Arsac, conservateur du patrimoine au château de Versailles

Scénographie :

- Conception Agence Scénografiá : Valentina Dodi et Nicolas Groult
- Graphisme Agence Graphica : Igor Devernay
- Éclairage : Agence Ponctuel

Audioguide

Un parcours audio gratuit est proposé en français et en anglais.

Téléchargez gratuitement le parcours dans l'application mobile : https://onelink.to/chateau 

Autour de l'exposition

Catalogue de l'exposition

Chefs-d'œuvre retrouvés, ouvrage sous la direction de Lionel Arsac, commissaire de l'exposition.

Informations pratiques et Billets 

Cette exposition est présentée dans les appartements de la Dauphine, au rez-de-chaussée du château de Versailles et est accessible avec un billet Château ou un billet Passeport. 

Passeport

Ce billet donne accès à l'ensemble du domaine de Versailles et garantit l'accès au Château dans la demi-heure suivant l'horaire choisi.

20 €

Acheter

27 €

Acheter

Billet Château

Ce billet donne accès au Château, à l'exposition "Chefs-d'œuvre retrouvés" et aux jardins.

18 €

Acheter

Visite famille et visites commentées gratuites 

Le château de Versailles propose aux plus jeunes et à leurs parents de découvrir l'exposition grâce à une médiation originale intitulée « Voyage poétique à Versailles ». Enfants et adultes sont invités à exprimer leurs émotions en vers ou en prose.

Visite famille - Voyage poétique à Versailles

Etre fiers auprès des Rois ou attentifs au côté des Reines, se mettre en colère avec l'Empereur ou s'émerveiller avec les courtisans. Laissez vos émotions et...
Lire la suite

Etre fiers auprès des Rois ou attentifs au côté des Reines, se mettre en colère avec l'Empereur ou s'émerveiller avec les courtisans. Laissez vos émotions et sensations vous guider dans un rendez vous inédit et onirique avec les œuvres du château de Versailles. Au cours de ce voyage, prenez votre plus belle plume pour rendre compte de vos découvertes en vers ou en prose. 

Cette visite est proposée dans le cadre de l’exposition « Chefs d’œuvres retrouvés » et de la réouverture des appartements du Dauphin.

Fermer

Gratuité

10 € Réserver

Ce tarif s'applique en plus

du droit d'entrée

Les visiteurs auront également l’opportunité d’explorer les œuvres de l’exposition lors d’une conversation avec des élèves médiateurs en histoire de l’Art de l'Ecole du Louvre, qui partageront avec eux leur regard curieux, critique et documenté. 

 Dates et horaires de la médiation -
  • Dimanche 27 mars de 9h30 à 17h00
  • Dimanche 3 avril de 9h30 à 18h00
  • Dimanche 10 avril de 9h30 à 18h00

Les horaires d'accès de l'exposition sont ceux du château de Versailles.

Horaires et accès

Partenaires

En partenariat média avec : 

                   

Selection d'Œuvres

1755 — Louis Tocqué

Abel-François Poisson, marquis de Marigny
Plus d'infos

1754-1755 — Carle Van Loo

Jeanne-Antoinette Poisson, marquise de Pompadour, en "belle jardinière"
Plus d'infos

1746 — Charles-Antoine Coypel

Charles-Antoine Coypel, Autoportrait
Plus d'infos

Vers 1724 — Pierre-Denis le Jeune Martin

Vue du grand Trianon prise du côté de l'avenue
Plus d'infos

1704 — Claude Bertin

Minerve
Plus d'infos

 

Étonnant Versailles

Découvrez l'histoire du château de Versailles sous un nouvel éclairage avec la web-série « Étonnant Versailles ».

Découvrir

L'application mobile du Château

L'application propose gratuitement l'audioguide de l'ensemble du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info