Le bassin d'Apollon, élément central des Jardins de Versailles, nécessite une grande opération de restauration. Les sujets en plomb doré d'Apollon sur son char ont besoin de retrouver leur éclat. A partir du mois de décembre 2022, le groupe sculpté sera démonté, gruté et acheminé dans un atelier pour bénéficier d'une restauration d'envergure. 

Le Bassin d’Apollon, un bassin inspiré de la légende du dieu du Soleil

Un chef d'oeuvre architectural du XVIIe siècle

Situé entre le grand canal et le tapis vert, le bassin d'Apollon s'inscrit dans la Grande Perspective des Jardins de Versailles voulu par André Le Nôtre

Au centre du bassin, trône le groupe du char d’Apollon, un ensemble de treize statues de plomb symbolisant la course du dieu-soleil. Apollon sort de l’eau pour éclairer le monde, son char attelé par quatre chevaux fougueux, complété d’un amour. Autour de lui, quatre animaux marins et quatre tritons, situés au quatre points cardinaux du massif maçonné.

Cet ensemble de sculptures métalliques a été exécuté par Jean-Baptiste Tuby entre 1668 et 1671. Inspiré d’un dessin de Le Brun, il fut réalisé à la manufacture des Gobelins puis acheminé à Versailles en 1670, avant d’être doré l’année suivante.

Une proclamation à la gloire du Roi Soleil

Apollon, dieu des arts, du soleil et de la guérison symbolise le pouvoir, la raison et la paix. A l’image du dieu-soleil, Louis XIV se présente comme initiateur de la paix, protecteur des arts et être de raison incontestable puisque légitime à être sur le trône de France.

La figure d’Apollon est très présente au château de Versailles, et notamment avec ce bassin, allégorie du roi représentant le lever du soleil, véritable célébration à la gloire de Louis XIV.

Le Bassin d'Apollon et le Grand Canal à Versailles

Le lien vers le site collection


Une restauration indispensable

Alors que l’ensemble des statues de plomb a fait l’objet de nombreuses restaurations depuis le XVIIIème siècle, la dernière restauration fondamentale remonte à 1955. Sous la direction de l’architecte Marc Saltet, un traitement structurel avait été engagé et les armatures endommagées furent remplacées.

Un état actuel inquiétant

Malgré un entretien régulier et de nombreuses réparations ponctuelles, le char d’apollon, très sollicité par les eaux présente des dommages importants : déformations structurelles liées à la corrosion ou l’absence d’armatures internes, altérations profondes du plomb, forte érosion des revêtements de surface et des dorures qui deviennent progressivement orangées.

Etat actuel du groupe sculpté

Didier Saulnier

Didier Saulnier

Didier Saulnier

Thomas Garnier

Intervenir pour conserver durablement le Bassin d'Apollon

Il est aujourd’hui nécessaire d’intervenir sur le char d’Apollon afin de résoudre durablement les dommages qui affectent la structure de plomb depuis la fin du XVIIème siècle. Il convient également de conserver les épidermes anciens qui subsistent, tout en restaurant les parties dégradées du massif maçonné. Les sculptures de plomb doivent être restaurées et leurs déformations corrigées.

L’objectif est de retrouver le schéma de fontainerie de la fin du XVIIème siècle et de redonner aux sculptures du char d’Apollon leur revêtement « en bronzure », selon les dispositions anciennes.

 

A lire également 

Premier article sur la restauration du bassin d'Apollon "Apollon sauvé des eaux" est à lire sur le blog des Carnets de Versailles. 

 

Mécenat 

La restauration du bassin d’Apollon et de ses abords est rendue possible grâce au mécénat de CMA CGM.

 

L'application mobile du Château

L'application gratuite du Château propose des parcours audio accompagnant votre visite du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info

Vous venez régulièrement ?

Le meilleur de Versailles pour les abonnés ! Pendant toute une année, bénéficiez de nombreux avantages grâce aux cartes SOLO et DUO, et un accès coupe-file en illimité à partir de seulement 55€.

Offres d'abonnement