L’exposition Hyacinthe Rigaud ou le portrait soleil réunit dans un ensemble inédit les travaux du portraitiste de Louis XIV. Parmi ces œuvres, se distingue Le Portrait de Pierre Mignard, restauré à l’occasion de l’exposition grâce au mécénat de Krystyna Campbell-Pretty et de sa famille. Élodie Vaysse, conservatrice générale du patrimoine et commissaire de l’exposition, met en lumière un portrait qui rassembla en son temps deux des plus fameux artistes du Grand Siècle.

Élodie Vaysse, commissaire de l'exposition Hyacinthe Rigaud ou le portrait soleil. 

© EPV / CHRISTIAN MILET

Qui était Mignard pour Rigaud ? À quelle occasion cette commande fut-elle passée ?

Le Portrait de Pierre Mignard est une œuvre de jeunesse de Hyacinthe Rigaud, peinte en 1690 et 1691. Égal de Charles Le Brun, Pierre Mignard est l’un des plus grands artistes français du XVIIe siècle. Auteur de décors pour Versailles, Saint-Cloud et le Val-de-Grâce, il est lui-même un excellent portraitiste, ce dont témoignent plusieurs œuvres aujourd’hui conservées au Château. Ayant rapidement décelé le talent du jeune Rigaud, Mignard lui demande de le peindre lorsqu’il devient Premier Peintre du roi et directeur de l’Académie royale de peinture et de sculpture, consécration ultime obtenue cinq ans avant sa mort (1695). Il pose le stylet à la main, tenant un carton dont dépassent des feuilles de papier, comme s’il s’apprêtait à dessiner le spectateur.

Pourquoi restaurer le tableau aujourd'hui ? Quel type d'interventions a été pratiqué sur l'œuvre ?

Le tableau avant (à droite) et après (à gauche) restauration 

Entré dans les collections de l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1744, le tableau est saisi à la Révolution avant d’être envoyé à Versailles sous le règne de Louis-Philippe. Exposé avec les œuvres de Mignard dans les salles Louis XIV du Château, au premier étage de l’aile Nord, il souffrait de la présence d’un épais vernis jaune, dont les craquelures formaient un réseau irrégulier semblant jeter sur le portrait un voile opaque. Il a donc été proposé d’alléger ce vernis, afin de rendre à l’œuvre sa lisibilité tout en remettant en valeur ses couleurs. Cette opération a été réalisée au Centre de Recherche et de Restauration des musées de France (C2RMF) par France de Viguerie, restauratrice diplômée de l’Institut national du Patrimoine. Emmanuel Joyerot, restaurateur spécialisé dans le support des œuvres, s’est quant à lui chargé d’améliorer l’adhérence de la peinture à sa toile. En parallèle, le somptueux cadre du XVIIIe siècle accompagnant le tableau a été restauré dans les ateliers du château de Versailles, sous la direction de Céline Blondel.

Dans quelle mesure le mécénat de ce tableau est-il important pour l'œuvre et pour l'exposition ?

La restauration du Portrait de Pierre Mignard, rendu possible grâce au mécénat de Madame Krystyna Campbell-Pretty et de sa famille, a permis à l’œuvre de trouver sa place dans l’exposition Hyacinthe Rigaud ou le portrait soleil, où elle incarne le fascinant passage de témoin entre un artiste vieillissant et un jeune peintre prometteur.

© EPV / DIDIER SAULNIER

 

 

Étonnant Versailles

Découvrez l'histoire du château de Versailles sous un nouvel éclairage avec la web-série « Étonnant Versailles ».

Découvrir

L'application mobile du Château

L'application propose gratuitement l'audioguide de l'ensemble du domaine (Château, jardins, domaine de Trianon...) ainsi qu'une carte interactive.

Plus d'info