Le château de Versailles organise cette année la première édition du Prix château de Versailles du livre d'histoire, qui récompense et soutient le dynamisme de la production éditoriale dans le domaine de la recherche historique.

Le Prix

L'édition 2018 du Prix château de Versailles du livre d’histoire récompense l'auteur d'un ouvrage (essai, document, biographie, mémoire ou journal) dont le sujet principal s’inscrit dans le cadre chronologique des XVIIe et/ou XVIIIe siècle(s), qu’il concerne la France ou tout autre pays ;

Il est précisé que le sujet ne doit pas être obligatoirement lié au château de Versailles.

Ces ouvrages doivent avoir été mis en vente entre le 1er janvier 2017 et le 31 mars 2018 inclus.

 

organisation

Un comité de lecture sera chargé de sélectionner cinq ouvrages pour le Prix château de Versailles du livre d’histoire. Composé d’historiens, historiens de l’art, archivistes ou libraires spécialisés, ce comité, se réunira début avril.

Les ouvrages sélectionnés par le comité de lecture seront ensuite soumis à l’appréciation d’un jury présidé par Catherine Pégard, présidente de l’Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles, entourée de personnalités du monde des arts et des lettres. Ce jury se réunira fin mai pour désigner le lauréat.

L'histoire du château de Versailles

participation

Nous encourageons vivement les éditeurs qui souhaitent participer au Prix château de Versailles du livre d'histoire (édition 2018) à envoyer directement leur(s) ouvrage(s), en deux exemplaires, avant le 23 mars 2018 minuit (cachet de la poste faisant foi) à l’adresse suivante :

CHÂTEAU DE VERSAILLES
Direction du Développement culturel
Prix château de Versailles du livre d’histoire (édition 2018) : comité de lecture
1, rue de l’Indépendance américaine
RP 834 - 78008 VERSAILLES Cedex

Ces ouvrages doivent impérativement être accompagnés du formulaire de participation au Prix château de Versailles du livre d'histoire à télécharger à cette adresse.

Consultez le règlement du Prix

la sélection

Le comité de lecture du Prix château de Versailles du livre d’histoire s’est réuni jeudi 5 avril. Celui-ci a sélectionné cinq ouvrages qui vont être présentés le 14 mai au jury qui élira le lauréat.
 

  • Louis XVII d’Hélène Becquet aux éditions Perrin
     

Empoisonné, évadé, ressuscité ? Les hypothèses et les mystères entourant la captivité et la mort de Louis XVII ne manquent pas, mais sont pourtant bien éloignés de la vérité.

Louis XVII est sans doute l'inconnu le plus illustre de notre histoire tant le mythe a éclipsé la  brièveté  de sa vie également marquée par le paradoxe et la tragédie. Paradoxe d'un prince devenu Dauphin en 1789, au moment où la monarchie absolue s'effondrait. Tragédie d'un roi sans royaume, d'un orphelin à la fois captif et otage des luttes de pouvoir inhérentes à la Convention.

Instrumentalisé, esseulé et malade, le fils de Louis XVI et Marie-Antoinette succombe à dix ans à la prison du Temple en juin 1795, ouvrant la voie à des décennies de controverses sur les circonstances de sa mort et son hypothétique survivance.

En biographe exemplaire, Hélène Becquet exhume la vérité derrière les légendes, racontant son existence oubliée avant d'ausculter sa surprenante postérité au terme d'une enquête de plusieurs années.

304 p., 20,90 € TTC

  • Choiseul. L’obsession du pouvoir de Monique Cottret aux éditions Tallandier
     

Le duc de Choiseul a été maître de  la  France  pendant  douze  ans  (1758-1770).  Principal  ministre  de Louis XV, son œuvre est considérable : il mit fin au désastre de la guerre de Sept Ans, restaura la marine, réforma l’armée, prépara la revanche contre l’Angleterre et libéralisa l’économie.

On croit connaître ce brillant ministre qui resta au pouvoir de 1758 à 1770. Homme de guerre, Choiseul fut l’un des artisans du grand basculement mettant fin à deux siècles de lutte acharnée entre la France et l’empire des Habsbourg. Redoutable homme de cour, il sut se ménager l’appui de Mme de Pompadour, mais fut disgracié parce qu’il refusa la fulgurante ascension de Mme du Barry.

Mais le duc de Choiseul, c’est aussi et avant tout un style, un ton cynique, brillant, parfois méchant, celui d’un grand seigneur, amateur d’art. De la Lorraine, où il est né, à la Touraine qu’il a choisie, il représente l’art de vivre au XVIIIe siècle. En s’appuyant notamment sur les écrits de Choiseul, Monique Cottret dresse le vivant portrait de celui qui, à l’égard d’un richelieu ou d’un Mazarin, fut l’un des hommes d’État les plus importants du siècle des Lumières.

 432 p., 24,90 € TTC

  • Fêtes et folies en France à la fin de l’Ancien Régime de Didier Masseau aux éditions CNRS
     

Les dernières années de lʹAncien Régime en France voient la multiplication des fêtes, publiques ou privées. Les fêtes royales et princières d’abord, se perpétuent dans le faste et le spectaculaire, moyen pour la monarchie d’affirmer un pouvoir en butte à des critiques multiples.

Quant aux fêtes privées données chez les nobles et les financiers, elles sont de plus en plus extravagantes. Elles se déroulent souvent dans les folies, ces résidences élégantes et luxueuses répondant aux caprices de leurs propriétaires. Fuyant le sérieux philosophique pourtant en vogue, des sociétés affectionnent des scènes de travestissement et pratiquent à l’envi l’art du canular, de la supercherie et de la mystification. On assiste à des jeux parfois dangereux pouvant même basculer dans la transgression. Une telle frénésie devient le moyen de fuir une réalité qu’on ne peut ou qu’on ne veut percevoir, et dissimule aussi une inquiétude sourde. La hantise du chaos affecte certains esprits, alors même que l’idée de progrès est devenue un lieu commun du discours philosophique.

En faisant revivre, à travers ces fêtes mémorables les derniers feux de l’Ancien Régime, Didier Masseau montre toute l’ambivalence de la société française à la veille de la Révolution.

 

304 p., 24 € TTC

  • Camille et Lucile Desmoulins de Hervé Leuwers aux éditions Fayard
     

Si Camille et Lucile Desmoulins n’apparaissent plus guère dans les manuels scolaires, ils restent bien vivants dans la mémoire collective. L’un est républicain avant la république, défenseur de la liberté de la presse et homme de lettres ; l’autre est citoyenne et diariste. Tous deux ont cru en la Révolution, ont combattu pour la liberté et l’égalité politique, ont aimé, jusqu’à la mort. Lorsqu’ils montent sur l’échafaud, en 1794, Lucile a vingt-quatre ans, dix de moins que son mari.

À l’issue d’une patiente exploration des sources, de la mise au jour de nombreux inédits, Hervé Leuwers brosse un attachant portrait de ce couple, dont l’exigence démocratique est parfois d’une étonnante actualité. Par une histoire sensible, attentive aux émotions et à la culture de la fin du XVIIIe siècle, l’historien redonne vie à ces deux enfants des Lumières qui, pour reprendre les mots de Camille Desmoulins, ont « rêvé une république que tout le  monde eût adorée ».

440 p., 25 € TTC

  • Dessiner pour bâtir, le métier d’architecte au XVIIe siècle d’Alexandre Gady et Alexandre Cojannot aux éditions Le Passage

Lemercier, Le Vau, Mansart… ces quelques grands noms incarnent la gloire des architectes français du XVIIE siècle. Leur célébrité individuelle, liée à des édifices et à des commanditaires particulièrement prestigieux, cache en réalité une autre histoire : derrière leurs figures emblématiques, c’est tout un groupe professionnel qui émerge des anciens métiers du bâtiment, pour transformer en profondeur la pratique des arts et de la construction en France.

Qui se dit architecte et comment le devient-on ? Comment le projet d’un édifice est-il conçu ? Quel est, enfin, le rôle concret de l’architecte sur le chantier de construction ? À travers plus de deux cents œuvres et documents exceptionnels, Dessiner pour bâtir. Le métier d’architecte au XVIIe siècle explore les enjeux sociaux, culturels et artistiques de l’affirmation de l’architecte moderne en France, depuis le temps de Henri IV jusqu’à celui de Louis XIV, et dresse, à petites touches, un portrait collectif des architectes du Grand Siècle.

 

352 p., 39 € TTC

 

 

Application jardins de Versailles

Application jardins de Versailles

Le château de Versailles et Orange vous emmènent à la découverte des jardins de Versailles, symboles des jardins à la française et chefs-d'œuvre de leur créateur, André le Nôtre.

Découvrir
Application château de Versailles

Application château de Versailles

Entièrement gratuite, cette application vous propose l'audioguide de visite du musée et la carte interactive du domaine. Elle peut être utilisée sans connexion à Internet.

Découvrir