Alexandre Lenoir (1762 – 1839)

© RMN (Château de Versailles) / © Gérard Blot

Alexandre Lenoir est un médiéviste français, connu pour avoir créé le musée des monuments français.

le musée des Monuments français

Le 2 novembre 1789, l’Assemblée constituante met solennellement les biens du clergé à la disposition de la Nation, et l’année suivante, la Commission des Monuments en choisit les lieux de conservation. L’ancien couvent des Petits-Augustins, à Paris, en face du Louvre, devient l’un de ces dépôts, où sont regroupés des œuvres d’art architecturales et des sculptures retirées des églises de la ville. Un artiste du nom d’Alexandre Lenoir en est nommé garde général, le 6 juin 1791, et il s’emploie à le transformer en un « musée consacré aux monuments ».

Musée des Monuments Français
Lenoir, Alexandre (auteur)
1800

© RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Gérard Blot

Lorsque la Convention décréte le 1er août 1793 la destruction des tombeaux « des ci-devant rois » dans la basilique de Saint-Denis, il s’interpose vivement pour éviter la mise en pièces des monuments eux-mêmes et parvient à les mettre à l’abri dans son dépôt. En novembre 1794, il reçoit le titre de « conservateur » et prend l’initiative d’ouvrir au public son « musée des Monuments français », dans lequel il regroupe les œuvres par époques, dans des salles dont l’aménagement prétend recréer des ambiances correspondant à l’époque des pièces présentées. Lenoir publie un catalogue du musée, qui est réédité à de nombreuses reprises.

Le musée des Monuments français connut un grand succès, et joua un rôle important dans la redécouverte de l’art médiéval et de la Renaissance à la fin de la Révolution et sous l’Empire. Mais il dut fermer ses portes dès 1816, le gouvernement de la Restauration souhaitant rendre aux églises leurs œuvres d’art et leurs tombeaux.

Alexandre Lenoir à Versailles

Versailles conserve un portrait d’Alexandre Lenoir par Delafontaine (1799), qui le montre au cœur de son musée, dans l’une des chapelles latérales de l’église des Petits-Augustins, où il avait remonté le tombeau de François 1er, que l’on voit derrière lui. Il tient dans ses mains un morceau d’architecture classique, ainsi qu’une urne contenant les cendres de Molière, qu’il avait obtenues pour son musée, et qui furent envoyées au cimetière du Père-Lachaise en 1816.

Alexandre Lenoir
Delafontaine, Pierre-Maximilien (peintre)
1799

© RMN (Château de Versailles) / © Gérard Blot

Lors de leur création par Louis-Philippe, Les Galeries historiques de Versailles, abritent de nombreuses œuvres provenant du musée des Monuments français de Lenoir, placées dans les galeries de pierre des deux ailes du palais et les espaces de circulation. Si la plupart sont reparties depuis au Louvre, Versailles en conserve encore quelques-unes.

La galerie des Batailles