Joseph Canteloube s’est passionné pour les chants traditionnels en langue d’Oc du centre de la France, les amours des bergères, la garde du troupeau ou encore les sources…

Joseph Canteloube se les est appropriés et en a fait une œuvre magnifique pour orchestre et soprano, Les Chants d’Auvergne, dont les mélodies alternent humour et humeur joyeuse ou mélancolique. Aucun désir d’être proche du folklore authentique dans ce recueil composé entre 1923 et 1930 : plutôt une sorte de « folklore imaginaire » romantique et suave, avec des mélodies inspirées lointainement des chants ruraux d’Auvergne et du Quercy, chantés en occitan.

Toutes les grandes cantatrices ont interprété ces mélodies charmantes : Victoria de Los Angeles, Kiri Te Kanawa, Dawn Upshaw, Véronique Gens, Frederica von Strade, Maria Bayo… C’est maintenant la jeune gloire Marianne Crebassa qui reprend le flambeau, dans une langue française à se pâmer…

Le Boléro de Maurice Ravel figure parmi les œuvres orchestrales les plus populaires et les plus jouées au monde. Le reste du programme nous entraîne sur les rives de la Méditerranée, en Italie, en France et en Espagne, là où le soleil et la musique se sont unis.

 

Programme

Daniel-François-Esprit Auber (1782-1871)
Ouverture de Manon Lescaut

Joseph Canteloube (1879-1957)
Chants d’Auvergne (extraits)

Maurice Ravel (1875-1937)
Rhapsodie espagnole
Boléro

 

Distribution

Marianne Crebassa Mezzo-soprano

Orchestre national d’Île-de-France

Enrique Mazzola Direction

 

Informations Pratiques

Opéra Royal

10 mars 2017 - 20h

 

Plus d'informations Réserver