Lieu emblématique de la monarchie absolue, Versailles incarne aussi le berceau de la République française.

Pour la plupart d’entre nous, Versailles est le palais des rois, le décor qui fut destiné à mettre en scène le pouvoir personnel du Roi-Soleil. Toutefois, la présence du pouvoir politique au château ne s’est pas arrêtée avec le départ de la famille royale en octobre 1789, ni avec la fin de la monarchie en 1792. Depuis la Révolution, le pouvoir, qu’il soit impérial, monarchique ou républicain, revient ponctuellement mais régulièrement à Versailles. Capitale de la monarchie absolue pendant un siècle, Versailles fut aussi, pendant près de 9 ans, la capitale de la IIIe République naissante. Entre mars 1871 et juillet 1879, le château fut le cadre de la consolidation du système républicain et du renoncement définitif des Français à la monarchie. Par la suite et pendant 80 ans, les présidents de la République ont été élus systématiquement et sans exception à l’intérieur du château, comme si ce régime cherchait à garantir sa stabilité et sa longévité en s’inscrivant dans un héritage et une continuité, au-delà des clivages politiques qui marquèrent le XIXe siècle.

Retrouver toutes les ressources pédagogiques