Biographie

Marie-Antoinette, un destin tragique

Alexandre Maral
avec les éditions Ouest-France, 2012
19,5 x 25,5 cm, 126 p., 18,50 € TTC
ISBN 978-2-73735-744-2

Arrivée en France en 1770, épouse du dauphin, le futur Louis XVI, Marie-Antoinette fut d’abord extrêmement populaire. Elle sut conquérir les cœurs des Français, à Paris et à la cour de Versailles, où elle brillait par sa grâce. En 1774, au moment de la mort de Louis XV, son règne semblait prometteur. Il n’en fut rien et, en quelques années, elle devint un des personnages les plus haïs de France. Elle tenta de reconquérir une opinion qui lui échappait. En vain.

En 1786, Marie-Antoinette fut définitivement discréditée par l’affaire du Collier, dans laquelle elle n’était pourtant nullement coupable. Sa volonté de soutenir une ligne politique de fermeté auprès de son époux accéléra sa ruine. Emmenée à Paris en octobre 1789 aux côtés de Louis XVI, elle tenta de gagner Mirabeau à la cause de la monarchie et organisa la fuite à Varennes. Enfermée après le 10 août 1792 à la prison du Temple, elle n’en sortit qu’un an plus tard pour celle de la Conciergerie, sa dernière demeure.

Au terme d’un procès poignant, elle fut guillotinée le 16 octobre 1793. « Je ne l’ai pas fait exprès » furent ses dernières paroles, qui semblent résumer toute une vie.

Sommaire : 

LA FEMME
UN DESTIN TRAGIQUE
L'Autrichienne
Une reine qui déroge et qui dérange
La reine de Trianon
Un mariage désastreux
La reine impopulaire
Face à la Révolution
Le martyre
Chronologie
Sources et bibliographie