Essai

 

Alexandre Maral
avec les éditions Perrin, 2016
14 x 21 cm, 400 p., 23 € TTC
ISBN  978-2-262-04779-5

Résidence  des  trois  derniers  rois  de  France  de l’Ancien Régime, Versailles fut également le séjour de leurs épouses : Marie-Thérèse, qui y mourut en 1683, Marie Leszczynska, qui y vécut de 1725 à 1768, et Marie-Antoinette, qui y fut dauphine en 1770, puis reine de 1774 à 1789. Chacune à sa manière, ces trois personnalités ont laissé leur empreinte à Versailles, celle de Marie-Antoinette étant aujourd’hui la plus lisible. Les membres féminins de la famille royale occupèrent également une place importante à Versailles, de la sémillante duchesse de Bourgogne sous Louis XIV aux inoxydables filles de Louis XV. D’autres femmes, enfin, illustrèrent Versailles : Mme de Maintenon, devenue l’épouse secrète de Louis XIV ; les nombreuses favorites de Louis XV, de Mme de Mailly à Mme du Barry en passant par l’indétrônable Mme de Pompadour ; les amies de Marie-Antoinette, la duchesse de Polignac notamment.

Conçu et rédigé sur les lieux mêmes que ces femmes ont marqués de leur présence, cet essai offre un aperçu de leurs conditions de vie à la cour, une étude sur leur rôle et une réflexion sur leurs destinées, souvent improbables, toujours exceptionnelles.

Acheter en ligne

Sommaire :

Préface, par Stéphane Bern
Introduction
DANS L’ORBITE DU ROI-SOLEIL
Le Versailles des femmes au moment de l’installation de la cour
La presque reine
La cour au féminin
Deux Allemandes à Versailles
Louis XIV et la duchesse de Bourgogne
ENTRE VÉNUS ET DIANE
Une reine polonaise
Les sœurs de Nesle
Argent, pouvoir et sexe
Mme du Barry
Les filles de grande vertu
MARIE-ANTOINETTE
L’Autrichienne
L’épouse et la mère
La reine de Versailles et de Trianon
Le collier, le cardinal et la reine
Le fusible de Versailles
Épilogue