Le château de Versailles présente l’exposition Les Animaux du Roi du 12 octobre 2021 au 13 février 2022. Environ 300 œuvres permettent de faire revivre un impressionnant bestiaire constitué des milliers d'animaux qui peuplaient le château sous l'Ancien Régime. Le public peut également redécouvrir les hauts lieux de la vie animale à la Cour. L'exposition met aussi en lumière la résistance des grands esprits de la Cour à la vision cartésienne réduisant les animaux à des machines, une théorie qui leur déniait intelligence et sensibilité.

L'exposition

Peut-on imaginer aujourd’hui le château de Versailles et ses jardins regorgeant de vie animale ? Pourtant les animaux de compagnie se comptaient par dizaines dans le château où chiens, singes, chats, oiseaux… vivaient dans les appartements et les antichambres. La Ménagerie, aujourd'hui disparue, abritait les animaux les plus rares, du coati au couagga, du casoar à la grue couronnée. Dans le parc, le gibier était abondant, 2000 chevaux étaient rattachés aux écuries royales et 300 chiens de chasse logeaient dans le grand chenil. Les animaux apparaissent aussi partout dans les décors du château et des jardins,où ils sont représentés pour leur symbolique mythologique ou politique. 

Dès sa création, le château de Versailles a favorisé le développement d’un nouveau rapport au monde animal. À la Cour s’est même développée une farouche résistance à la théorie cartésienne des animaux- machines : dans le palais des rois de France, on n’a jamais douté que les animaux avaient une âme.

À l’occasion de l’exposition Les Animaux du Roi, cette faune fait son retour à Versailles, où elle n’a pas disparu sans laisser de traces. En effet, les meilleurs peintres du roi : Bernaerts, Boel, Le Brun, Desportes ou encore Oudry, leur ont donné leurs lettres de noblesse en les portraiturant à l'égal des personnalités de la Cour. Les chiens préférés des souverains avaient aussi droit à leurs effigies avec leurs noms inscrits en lettres d’or: les visteurs pourront donc faire la connaissance de Misse, Turlu, Tane, Blonde, Diane… et même de Général, chat de Louis XV, portraituré par Oudry. 

Les animaux étaient également tissés à la Manufacture des Gobelins, mais aussi disséqués, gravés puis naturalisés à l’académie des Sciences
et au Jardin du roi. On découvrira ainsi l’éléphante naturalisée de Louis XV, mais aussi le squelette du premier éléphant de Versailles, une éléphante offerte à Louis XIV par le roi du Portugal. 

L'exposition sera aussi l'occasion d'évoquer le bosquet du Labyrinthe, peuplé d'un bestiaire fantastique, illustrant les Fables d'Esope. Depuis la destruction de ce lieu mythique du jardin de Versailles, en 1775, jamais autant de sculptures qui en proviennent n'avaient été présentées au public.

Peintures, sculptures, animaux naturalisés, tapisseries, traîneaux, vélins, porcelaines, orfèvrerie… environ 300 œuvres seront rassemblées pour l’occasion et témoigneront de l'omniprésence de l'animal à Versailles. Elles proviennent d’une cinquantaine de collections françaises et internationales (Musée du Louvre, Muséum d’Histoire Naturelle, Musée de la chasse et de la Nature, Musée des Offices de Florence, Musée national de la Céramique, Musée d’Histoire Naturelle de l’Université de Pavie...). 

 

Commissariat d'exposition 

Alexandre Maral, conservateur général au château de Versailles, en charge des sculptures et directeur du Centre de recherche du château de Versailles.
Nicolas Milovanovic, conservateur en chef au Musée du Louvre, responsable des peintures françaises du XVIIe siècle.

 

Scénographie

Guicciardini&Magni Architetti

 

L'exposition est organisée avec la collaboration exceptionnelle
du musée du Louvre

 

Dossier de presse

Dossier de presse

pdf

3.38 Mo

Visuels

Affiche de l'exposition
© château de Versailles
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, T. Garnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, T. Garnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, T. Garnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, T. Garnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, T. Garnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Vue de l'exposition
© Château de Versailles, D. Saulnier
Télécharger ce visuel
Grue à aigrette. Etude
Pieter Boel (1622/1625-1674) Musée du Louvre © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / René-Gabriel Ojeda
Télécharger ce visuel
Autruche
Nicasius Bernaerts (1620-1678) 1664-1668 Huile sur toile Musées de la Ville de Montbéliard © C.-H. Bernardot
Télécharger ce visuel
Éléphant du Congo vu de face
Pieter Boel (1622-1674) Vers 1668-1674 Pierre noire avec rehauts de pastel Musée du Louvre © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bello
Télécharger ce visuel
Trois chiens devant une antilope
Jean-Baptiste Oudry (1686-1755) Huile sur toile Irlande, Russborough House, © Alfred Beit Foundation.
Télécharger ce visuel
Portrait d’Élisabeth Charlotte d’Orléans, Princesse Palatine (1652-1722), caressant un épagneul nain
Johann Baptist Ruel (1634-1685) France, vers 1667-1668 Huile sur toile Eichenzell, Hessische Hausschiftung, Museum Schloss Fasanerie © Kulturstiftung des Hauses Hessen, Museum Schloss Fasanerie, Eichenzell bei Fulda 285
Télécharger ce visuel
Tentures des oiseaux de la Ménagerie de Versailles, Verdure au vautour et flamant rose
Manufacture royale de Beauvais d’après un carton (ou un modèle ?) de Pierre Charles Firens (?) Vers 1684-1711 Tapisserie, laine et soie Ville de Lausanne, collection Benoist © Musée Historique Lausanne
Télécharger ce visuel
Portrait du Général, chat de Louis XV
Jean-Baptiste Oudry (1686-1755) 1728 Huile sur toile Collection Elaine et Alexandre de Bothuri © Tous droits réservés
Télécharger ce visuel
Louise-Marie de France, dite Madame Troisième (1728-1733)
Attribué à Pierre Gobert 1732 Huile sur toile Château de Versailles © RMN-GP (Château de Versailles), D.R.
Télécharger ce visuel
Une Ferme, d’après Jean-Baptiste Oudry
Marie Leszczyńska (1703-1768) 1753 Huile sur toile Château de Versailles © RMN-GP (Château de Versailles) / © Gérard Blot
Télécharger ce visuel
Candélabre de l’Indépendance américaine
Candélabre de l’Indépendance américaine Pierre-Philippe Thomire (1751-1843) 1785 Bronze ciselé et doré, biscuit de Sèvres et porphyre vert © Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / C. Fouin
Télécharger ce visuel
Labyrinthe de Versailles
Gravures de Sébastien Leclerc gouachées par Jacques Bailly, textes calligraphiés à l’encre dorée par Nicolas Jarry Manuscrit sur vélin, reliure en maroquin rouge aux armes et chiffre de Louis XIV Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris © Tous droits réservés
Télécharger ce visuel
Singe chevauchant un bouc et regardant à senestre
Pierre Legros, Benoît Massou 1673-1674 Plomb polychrome, fonte Château de Versailles © Château de Versailles, Dist. RMN © C. Fouin
Télécharger ce visuel
Veüe et perspective de la Menagerie de Versaille du costé de la porte Royale
Adam Perelle 1668-1695 Eau-forte aquarellée © Château de Versailles, Dist. RMN © C. Fouin
Télécharger ce visuel
Le caméléon
Description anatomique d’un caméléon, d’un castor, d’un dromadaire, d’un ours, et d’une gazelle, Paris, 1669 Abraham Bosse (c. 1604-1676), d’après Sébastien Leclerc (1637-1714) Paris, bibliothèque du Muséum national d’Histoire naturelle © Muséum national d’Histoire naturelle, Dist. RMN-Grand Palais / image du MNHN, bibliothèque centrale
Télécharger ce visuel
L’Espagne défaite, détail de l’esquisse pour le décor du salon de la Guerre
Charles Le Brun (1619-1690) Château de Versailles © Château de Versailles, Dist. RMN © C. Fouin
Télécharger ce visuel
Chevreuil gardé par les chiens
Alexandre-François Desportes (1661-1743) Vers 1702-1703 Huile sur toile Château de Versailles © Château de Versailles, Dist. RMN © C. Fouin
Télécharger ce visuel
< >
Contact presse
+33 (0)1 30 83 75 21