Pour les 39e Journées européennes du patrimoine, le château de Versailles dévoile un visage méconnu de son histoire : l'avènement de la démocratie et de la République en France. À cette occasion, la salle du Congrès, la salle du Sceau, l'appartement du président de l'Assemblée nationale et la salle du Jeu de Paume sont ouverts pour une visite sous les ors de la République et loin des éclats de la monarchie absolue, grâce à la médiation d'étudiants de l'Ecole du Louvre. 

La salle du Congrès

Après la chute du Second Empire, une Assemblée constituante composée majoritairement de députés monarchistes se réunit d’abord à Bordeaux. Elle souhaite se rapprocher de Paris sans y siéger en raison des troubles de la Commune. Les lois constitutionnelles de la IIIe République naissante décident d’un retour au bicamérisme avec un Sénat et une Chambre des députés. Le Parlement ainsi constitué choisit de s’installer à Versailles : le Sénat siègera dans l’Opéra royal qui subit pour l'occasion quelques modifications.

Pour accueillir la Chambre des députés, l’architecte Edmond de Joly livre à la fin de 1875 un hémicycle au cœur de l’aile du Midi. Il sera inauguré lors de l’ouverture solennelle des Chambres en mars 1876 et les séances s’y tiendront jusqu’au retour du Parlement à Paris en 1879. Le volume imposant de cette salle permet d’accueillir les deux chambres du Parlement en Congrès, tradition conservée par la Ve République. En effet, la constitution actuelle prévoit le rassemblement des représentants de la Nation pour l’adoption des révisions constitutionnelles et, depuis 2008, pour les adresses du président de la République aux élus parlementaires.

La salle du Sceau

La salle du Sceau tient son nom de l’imposant appareil permettant d’authentifier les actes officiels de l’Assemblée ou des deux chambres réunies en Congrès. Pesant 150 kg, ce balancier à vis date de 1875 et a été conçu par l’ingénieur Guillaume. Avant de remplir cette fonction, la salle était un parloir pour le public souhaitant rencontrer les parlementaires.

L'appartement du président de l'Assemblée nationale

L'appartement du président de l'Assemblée nationale est l'un des endroits les plus méconnus du château de Versailles. Situés dans l'aile du Midi, ces salons ont été conçus, à l'instar de la salle du Congrès, par l'architecte Edmond de Joly en 1875. L'appartement se compose de deux pièces de réception aux décors de style Louis XVI et d'un appartement privé à l'étage. A l'occasion des Journées européennes du patrimoine, plusieurs bustes de présidents de la République et du Conseil de la IIIe République y seront exposés.

La salle du Jeu de Paume

La salle du Jeu de Paume, située à quelques pas du Château, a été bâtie en 1686 pour accueillir ce sport, ancêtre du tennis. Ce lieu entre dans l’histoire le 20 juin 1789 lorsque les représentants du Tiers-Etat, alors réunis lors des Etats Généraux, prêtent un serment resté célèbre : ils jurent de ne pas se séparer tant qu’une Constitution assurant les prémices de la démocratie ne sera adoptée pour le royaume.

La salle du Jeu de Paume revêtira rapidement une dimension symbolique : elle est acquise par la Nation et déclarée domaine national le 1er novembre 1793. Le lieu sert ensuite d’entrepôt ou d’atelier de peintres avant d’être classé Monument Historique en 1848. Sous le Second Empire, elle retrouve son usage initial de terrain de jeu. La IIIe République rétablit enfin son statut symbolique et y inaugure en 1883 un musée de la Révolution française.

La salle du Jeu de Paume a bénéficié en 2021 et 2022 d'une importante campagne de restauration suivant l'état de référence du musée de la Révolution de 1883. Huit mois ont été nécessaires pour restaurer l'ensemble du bâtiment et les œuvres qu'il abrite comme la grande toile Le Serment du Jeu de Paume de Luc-Olivier Merson qui parachève le projet de Jacques-Louis David de 1790. 

À l'occasion de la restauration de la salle du Jeu de Paume, le château de Versailles a publié un podcast inédit. Réalisé sous la forme d'une fiction, il retrace la création du musée de la Révolution française en 1883 et le travail du peintre Luc-Olivier Merson chargé par la IIIe République de parachever le travail de David pour orner la salle du Jeu de Paume.

Informations pratiques

Samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022 de 9h à 18h30 (dernière admission à 17h), entrée libre. 

La médiation culturelle sera assurée par des étudiants de l'Ecole du Louvre dans chaque salle. 

Semaines du patrimoine du 12 au 23 septembre : Des activités gratuites dédiées aux publics scolaires

Les Journées européennes du patrimoine sont l'occasion de sensibiliser l'ensemble du public scolaire (de la maternelle au lycée) à la question du patrimoine, de sa définition et de sa conservation. 
Dans ce cadre, le château de Versailles organise pendant deux semaines des visites ludiques, des rencontres avec des acteurs du patrimoine (conservateurs, restaurateurs, etc.) et des ateliers. 

Communiqué de presse

pdf

1.09 Mo

Visuels

La salle du Jeu de Paume

© château de Versailles / D. Saulnier

Télécharger ce visuel
La salle du Congrès

© château de Versailles / T. Garnier

Télécharger ce visuel
L'appartement du président de l'Assemblée nationale

© château de Versailles / T. Garnier

Télécharger ce visuel
Salle du Sceau

© château de Versailles / T. Garnier

Télécharger ce visuel
< >

Contacts presse

Château de Versailles
Hélène Dalifard, Violaine Solari, Élodie Mariani, Barnabé Chalmin

+33 (0)1 30 83 75 21
Contact presse
+33 (0)1 30 83 75 21