À l’occasion du tricentenaire du couronnement de Louis XV et du retour de la cour à Versailles, le château de Versailles mettra à l'honneur, tout au long de l'année 2022, ce monarque surnommé le « Bien-Aimé » et si méconnu aujourd'hui. Exposition, restauration de la célèbre pendule de Passemant et réouverture d'appartements privés permettront au public de mieux connaître ce roi, son règne, sa personnalité, son entourage et ses passions.

Louis XV 

Exposition du 18 octobre 2022 au 19 février 2023 

La grande exposition du château de Versailles en 2022 sera consacrée à Louis XV et s’attachera à saisir au-delà de l’image publique du roi, toute la complexité de l’homme derrière le monarque. Qui était Louis XV ? Quelle éducation a-t-il reçue ?  Quelle était sa personnalité ? Où le portaient ses passions ? De qui se composait son entourage ? Quel rôle joua-t-il personnellement dans le mouvement de la création artistique de son temps ? Les visiteurs seront ainsi invités à mieux comprendre le souverain, arrière-petit-fils de Louis XIV et grand père de Louis XVI. 

L'exposition s’articulera autour de trois grandes thématiques. La première sera consacrée à la dimension intime de l'homme. Les goûts et les passions du Roi seront ensuite mis en avant : les sciences, la chasse, les livres ou encore l'architecture. Enfin, la troisième partie mettra en valeur le style associé au nom de Louis XV témoignant de l'univers dans lequel il évoluait au quotidien. Pour cet événement seront réunies des œuvres exceptionnelles provenant de collections du monde entier, et pour beaucoup jamais encore présentées. 

Commissariat d'exposition

Yves Carlier, conservateur général au château de Versailles 
Hélène Delalex, conservateur du patrimoine au château de Versailles

 

La pendule astronomique de Passemant

Une restauration d'exception  

Icône des collections du château de Versailles, la grande pendule astronomique conçue par Claude-Siméon Passemant, la plus importante réalisée sous le règne de Louis XV, est un véritable monument artistique et scientifique. 

Cet objet remarquable décline simultanément le temps astral, représenté au sommet par un globe terrestre ; le temps horaire grâce à un cadran en porcelaine émaillé doté de quatre aiguilles ; le temps calendaire avec un mécanisme qui intègre automatiquement les variations mensuelles, tandis que la succession des vingt-neuf décans lunaires est représentée en dessous, sur un fond de ciel étoilé. En période d’éclipse, un cache en argent apparaît, précisant si elle sera totale ou partielle. 

Cette prouesse technique a exigé 36 années de travail. Passemant consacra vingt ans à l’élaboration des tableaux astronomiques et à la conception du rouage dont la fabrication demanda douze ans à l’horloger Dauthiau. Quatre années supplémentaires furent nécessaires à Jacques Caffieri pour réaliser le cabinet de bronze doré, chef-d’œuvre de l’art rocaille. La pendule fut ensuite approuvée par l’Académie royale des Sciences.

En 2022, la pendule de Passemant fera l’objet d’une restauration exceptionnelle et fondamentale. Ses bronzes et son mécanisme horloger (une première mondiale), seront restaurés au Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF). Ce mécanisme unique au monde est dans un tel état d'encrassement que de nombreuses indications ne fonctionnent plus aujourd'hui, et que son mouvement moteur principal cesse de fonctionner de manière récurrente. Il était devenu impératif de restaurer ce chef-d'œuvre pour le préserver. 

La pendule astronomique de Passemant sera présentée en ouverture de l'exposition Louis XV au château de Versailles. 
 

La restauration de la pendule astronomique de Passemant est réalisée grâce au mécénat de ROLEX FRANCE.
 

Réouverture de l'appartement du Dauphin

En février 2022, sera de nouveau accessible au public l'appartement du Dauphin, fils aîné de Louis XV, après une restauration de dix-sept mois, ayant mobilisé de nombreux artisans d'art. Situé en rez-de-jardin, dans le corps central du château, l’appartement du Dauphin est l’un des plus prestigieux de l’ancienne résidence royale. Les trois pièces qui le composent : chambre, Grand Cabinet, bibliothèque, offrent une perspective unique sur les jardins. Elles sont respectivement situées sous une petite partie de la galerie des Glaces, le salon de la Paix et la chambre de la Reine. L’enfilade de l’appartement est constituée de pièces de plus en plus riches. Cette progression en majesté est une invitation à rentrer dans l’intimité de la famille royale. 

Pourtant, ces espaces ont connu, entre leur édification au XVIIe siècle et le XXe siècle, de multiples usages et aménagements qui ont peu à peu altéré l’homogénité des pièces et de leur décor. 

Cette restauration permet de se rapprocher de l’état des lieux connu dans les années 1750. À cette époque, l’architecte Ange-Jacques Gabriel dirige le réaménagement de l’appartement princier attribué au fils aîné de Louis XV, le Dauphin Louis Ferdinand.

La restauration du Grand Cabinet du Dauphin est réalisée grâce au mécénat de Baron Philippe de Rothschild S.A

La restauration de la bibliothèque du Dauphin est réalisée grâce au mécénat de la Société des Amis de Versailles.

 

Réouverture de l'appartement de Madame du Barry

En octobre 2022, le château de Versailles rouvrira l’appartement de Madame du Barry, qui constitue un témoin du Versailles intime de Louis XV et l’un des ensembles les plus raffinés de l’ancienne demeure royale.

En 1770, Louis XV, veuf, décide d’installer sa favorite, la comtesse du Barry au cœur du château, juste au-dessus de son appartement privé. Aménagé par Ange-Jacques Gabriel, l’appartement de quatorze pièces s’étend sur plus de 350 m2. Situé au second étage, il donne sur la cour de marbre pour les pièces de réception et sur les cours intérieures pour les pièces plus intimes. Il bénéficie également de multiples accès, permettant ainsi au Roi de rejoindre discrètement sa maîtresse par ses escaliers privés.  

À la demande de Madame du Barry, les pièces principales conservent un décor blanc et or, privilège des princes. L’autre moitié de l’appartement présente d’exceptionnels décors polychromes qui, s’ils ont existé sous l’Ancien Régime, ont pour la plupart disparu dès la fin du XVIIIe siècle. C’est un ensemble unique, chargé d’histoire et d’émotions qui subsiste aujourd’hui au sein du Château.  

Grâce au concours et aux savoir-faire séculaires d’une cinquantaine d’artisans ; menuisiers, doreurs, marbriers ou stucateurs, cet appartement va pouvoir retrouver toute sa beauté et sa cohérence.
 

La restauration de l’appartement de Madame Du Barry est réalisée grâce au mécénat du Groupe AXA.
 

Communiqué de presse

Communiqué de presse

pdf

1.74 Mo

Visuels

Louis XV, roi de France, Hyacinthe Rigaud, 1730
© RMN-GP (Château de Versailles)
Télécharger ce visuel
Un ananas dans un pot, posé sur une plinthe de pierre, Jean Baptiste Oudry, 1733
© RMN-GP (Château de Versailles)
Télécharger ce visuel
Pendule astronomique de Passemant
© Château de Versailles, Dist. RMN © Christophe Fouin
Télécharger ce visuel
Globe sur le faîte de la pendule de Passemant
© Château de Versailles, Thomas Garnier
Télécharger ce visuel
Appartement de Madame du Barry avant restauration
© Château de Versailles, Thomas Garnier
Télécharger ce visuel
Grand cabinet du Dauphin, en cours de restauration
© Château de Versailles, Thomas Garnier
Télécharger ce visuel
< >
Contact presse
+33 (0)1 30 83 75 21