Avec enfants Trianon, des châteaux
à la campagne

Au-delà des jardins de Versailles, s’étendent les châteaux de Trianon et le Domaine de Marie-Antoinette. Munissez-vous du plan du Domaine et découvrez ce lieu bucolique, créé pour échapper aux contraintes de la Cour et dont l’atmosphère paisible contraste aujourd’hui encore avec le château principal et son jardin à la française.

Informations pratiques

Durée 
Prévoir un après-midi entier, les châteaux de Trianon et le Domaine de Marie-Antoinette sont ouverts de 12h à 17h30 ou 18h30.
Chacun des trois espaces (Grand Trianon, Petit Trianon et hameau de la Reine) peut se visiter indépendamment des autres. Avec de jeunes enfants, privilégiez la visite d’un seul ou deux lieux.
Consulter les horaires détaillés

Saison conseillée
Toutes les saisons

Accès 
Depuis le château de Versailles, environ 30 minutes à pied ou 20 minutes en petit train ou en véhicule électrique.
Localiser les châteaux de Trianon et Domaine de Marie-Antoinette

Billets
Passeport 1 ou 2 jour(s)  
Billet châteaux de Trianon   
Accès gratuit sur présentation de justificatif : –18 ans, –26 ans résident UE, situation de handicap, demandeur d’emploi…
Voir les conditions de gratuité

Trianon au fil des siècles

Avant de commencer votre parcours, munissez-vous du plan des châteaux de Trianon et Domaine de Marie‑Antoinette, téléchargeable ou distribué sur place. Notez que les toilettes se situent à l’extérieur du Grand Trianon, vous en retrouverez ensuite au Petit Trianon et au hameau de la Reine. Commencer la visite par le Grand Trianon permet de découvrir le domaine chronologiquement : le Grand Trianon de Louis XIV, construit par Jules Hardouin-Mansart en 1687 ;  le Petit Trianon de Louis XV pour Mme de Pompadour, construit par Gabriel dans les années 1760 ; Louis XVI offre ensuite le domaine du Petit Trianon à Marie-Antoinette en 1774, elle fait réaliser un jardin anglais et commande le hameau de la Reine en 1783.

Le Grand Trianon et son jardin français

Cet ensemble de bâtiments constitue la seconde résidence de Louis XIV et lui offre une vie moins contrainte au protocole de la Cour. Élevé par Jules Hardouin-Mansart en 1687, ce « petit palais de marbre rose et de porphyre avec des jardins délicieux » est inspiré de l’architecture italienne. Le mobilier présenté dans les salles date du Premier Empire et témoigne des nombreux séjours de Napoléon effectués au Grand Trianon, avec son épouse l’Impératrice Marie-Louise.


© EPV / Thomas Garnier

Trianon est le palais de Flore, ses jardins, entièrement consacrés aux fleurs, en fourmillent d’une grande variété de couleurs et d’odeurs.

Amusez-vous à retrouver dans les décors des façades, mais aussi à l’intérieur des édifices, le thème floral et les nombreuses allusions à la nature.

Votre visite débute par les appartements de l’Impératrice, composés entre autre du salon des glaces et de la chambre de l’Impératrice. Entre les appartements de l’Impératrice et ceux de l’Empereur, vous traversez le Péristyle. Cette longue galerie est ouverte sur chacun de ses côtés pour inscrire le palais dans la nature. Entrez à présent dans les appartements de l’Empereur. Lors de votre déambulation, nous vous invitons à vous attarder dans le salon de musique où vous remarquerez au-dessus des portes, les volets des tribunes où prenaient place les musiciens qui jouaient pendant les repas. Terminez votre visite par la galerie des Cotelle ornée de tableaux dont la plupart sont du peintre Jean Cotelle et qui représentent les bosquets de Versailles et de Trianon à l’époque où ils furent commandés, en 1687.

Profitez également du cadre extérieur qu’offre ce petit palais. Renommé pour ses jardins à la française, le Grand Trianon est entouré de plusieurs dizaines de milliers de plantes vivaces et tubéreuses enterrées en pots, afin de pouvoir être changées tous les jours (ce n’est plus le cas aujourd’hui, mais la possibilité demeure), et créer ainsi un spectacle fleuri et embaumé.

Poursuivez par une visite du Petit Trianon, vous pouvez le rejoindre par l’extérieur du Domaine de Trianon (vous pourrez ainsi profiter des toilettes) ou par les jardins en empruntant le pont du Chemin Creux.

Le Petit Trianon, entre jardin français et jardin anglais

Construit à l’origine par le roi Louis XV pour sa favorite Mme de Pompadour, le Petit Trianon fut ensuite offert à Marie-Antoinette par son mari le roi Louis XVI. Si la reine modifie peu l’aménagement intérieur du château, elle va marquer son passage par différents aménagements dans le jardin et le hameau. Côté ouest du Petit Trianon, le jardin français est encadré par différents bâtiments dont le théâtre de la Reine, le pavillon français et des communs. Côté est, Marie-Antoinette commande un jardin anglais à Hubert Robert, complété d’édifices par Richard Mique.


© EPV / Christian Milet

Orientez-vous à l’aide des numéros sur le plan des châteaux de Trianon et Domaine de Marie-Antoinette. Ce jardin pittoresque appelle à une surprenante promenade. Parcourez les allées sinueuses typiques du jardin à l’anglaise, ponctuées d’un belvédère [6], d’un rocher [5], du temple de l’Amour [10] ou encore d’une grotte artificielle [7], tout en vous rapprochant du hameau de la Reine.

Le hameau de la Reine

Rendez-vous enfin au hameau de la Reine. Il bénéficie actuellement d’une importante campagne de restauration jusqu’à la rentrée 2017, mais vous pouvez en avoir un bel aperçu global. © EPV / Didier Saulnier

Cherchez la maison de la reine…

Il s’agit de l’édifice le plus important du hameau et le seul couvert de tuiles. Il comporte deux bâtiments, reliés par une galerie de bois.

Ce village constitué de quelques bâtiments d’agréments était aussi une véritable exploitation agricole, avec ses vignes, ses champs, sa ferme, ses vergers et potagers, on y trouvait même une laiterie ! Selon les désirs de Marie-Antoinette, des animaux étaient élevés dans la ferme de son hameau. 

Vous avez bien mérité une pause goûter !

Plusieurs services de restauration vous sont proposés à proximité des châteaux de Trianon.

Les piques-niques sont autorisés dans le Parc dans la plaine Saint Antoine (en direction du Château depuis Trianon).

Prolongez la visite !

Conseils de visite

  • Découvrez le Parc en petit train, en véhicule électrique, en vélo, en barque ou encore en Segway® !
  • Dans les salles, les photographies sans flash sont autorisées, les perches à selfie sont interdites.
  • Les poussettes et les porte-bébés avec armatures métalliques ne sont pas autorisés dans les salles et pourront être déposés aux consignes des châteaux de Trianon. Il est conseillé de prévoir un sac kangourou ou un porte-bébé sans armature métallique.
  • Deux points Wifi vous sont proposés gratuitement au Château : dans la cour d’Honneur et à l’entrée des jardins. Profitez-en pour télécharger les applications de visite du Domaine.
  • Avant le Château… Il y avait un moulin ! À cause du vent sur l’ensemble du Domaine, prenez de quoi vous couvrir, même en été.

Enrichissez vos découvertes…

  • Inscrivez-vous à l’une des activités pour les familles proposées pendant les vacances scolaires et renseignez-vous sur les activités pour enfants proposées par la ferme pédagogique du hameau de la Reine.
  • « Le Grand Trianon en s’amusant » : téléchargez le livret-jeu pour une étonnante visite de Louis XIV à Charles De Gaulle…
  • « Châteaux et jardins de Trianon » : téléchargez l’application et choisissez le parcours famille « À la recherche de Marie‑Antoinette » (à partir de 8 ans ; durée 1h15 environ) pour une découverte ludique du Domaine de Marie-Antoinette.