catalogue d'exposition

Quand Versailles était meublé d’argent

sous la direction de Béatrix Saule
avec les éditions de la Réunion des Musées nationaux, 2007
26,5 x 29,5 cm, 272 p., 48.00 € TTC
ISBN 978-2-71185-357-1

Sait-on encore que Versailles à son apogée était meublé d’argent massif, que Louis XIV, au lieu de conserver son trésor dans des coffres, l’avait fait transformer par les meilleurs orfèvres, en tables de 350 kilos de métal précieux, en miroirs de 425 kilos, en balustrades de plus d’une tonne, en gigantesques vases et cassolettes, en canapés et tabourets ?

Toutes ces merveilles, rassemblées dans le grand appartement du Roi, y jouaient avec les ors, les marbres et surtout avec des milliers de bougies, créant ainsi une ambiance de brillance et de lumière telle qu’elle stupéfiait les contemporains.

Leur souvenir s’est perdu car ces meubles ont été le plus souvent fondus. Il n’en reste que peu d’exemplaires, quelque deux cents pièces à travers le monde. L’étude de ces pièces, complétée par des recherches dans les archives, menée par une équipe internationale à l’occasion de l’exposition présentée au château de Versailles, révèle un phénomène d’une ampleur géographique insoupçonnée, d’une dimension artistique considérable mais aussi d’une signification politique affirmée comme attribut du pouvoir absolutiste.

Sommaire: 

Quand Versailles était meublé d'argent
Le mobilier d'argent de Louis XIV
Le mobilier d'argent d'Augsbourg
Au château de Rosenborg
Au château royal de Berlin
La tradition des buffets de Dresde et du mobilier d'argent d'Auguste le Fort
Le mobilier d'argent du prince de Hanovre
Une ambition royale
Le mobilier d'argent des princes Esterházy
La vogue du mobilier d'argent : une origine espagnole ?
À la cour des Stuarts
À la cour de Hollande
Le salon d'argent du Grand Palais du Kremlin
L'argent : vertus, mythes et symboles