Louis XVII (1785-1795)

Dauphin de la Couronne, Louis-Charles de France, dit « Louis XVII », naît à Versailles en 1785, peu de temps avant les débuts de la Révolution française. Enfermé avec sa famille à la prison du Temple en 1792, il n’en sortira pas : il meurt dans sa cellule, à l'âge de dix ans, sans avoir régné, loin des fastes de son enfance.

Deuxième fils de Louis XVI et Marie‑Antoinette, frère de Madame Royale, Louis-Charles de France passe son enfance au château de Versailles, aux côtés de ses parents, entouré de ses valets et de sa gouvernante. En 1789, à la disparition de son frère aîné, mort prématurément, il devient l’héritier du trône. Le jeune Louis-Charles prend le titre de Dauphin alors que le royaume vit les premières heures de la Révolution française.

ANECDOTE

Louis XVII est séparé de sa mère peu de temps avant sa mort, et confié au cordonnier Antoine Simon qui l’élève dans la prison du Temple avec un objectif affiché : lui faire oublier ses origines royales. Le jeune Dauphin est manipulé afin qu'il témoigne contre sa mère lors de son procès. Sur les déclarations de son fils, Marie‑Antoinette est accusée d’inceste avant d’être guillotinée.

 

Après la journée du 10 août 1792 et la prise des Tuileries, le jeune Louis-Charles de France est enfermé à la prison du Temple. Le 21 janvier 1793, son père est guillotiné. Le dauphin prend logiquement le nom de Louis XVII, titre avalisé et reconnu par les royalistes et les puissances européennes. Laissé à sa mère Marie‑Antoinette, il lui est retiré peu de temps avant sa mort, et confié au cordonnier Antoine Simon qui l’élève dans la prison du Temple avec un objectif affiché : lui faire oublier ses origines royales. Le jeune Dauphin est manipulé afin qu'il témoigne contre sa mère lors de son procès. Sur les déclarations de son fils, Marie‑Antoinette est accusée d’inceste avant d’être guillotinée.

Le jeune Louis XVII, âgé de huit ans, reste reclus dans sa geôle, soumis aux ordres de son tuteur. Vivant dans des conditions d’hygiène déplorables, il tombe gravement malade. En 1795, alors que les révolutionnaires pensent s'en servir comme monnaie d’échange avec l’armée autrichienne, Louis XVII meurt de la tuberculose. Son cœur, conservé par le médecin légiste Philippe-Jean Pelletan, est placé en 1975 dans la crypte de la basilique Saint-Denis. Des analyses récentes ont permis de confirmer que l’enfant mort à la prison du Temple était bien le fils de Marie-Antoinette, mettant ainsi fin aux rumeurs d’une possible imposture.