Apôtre
Ier siècle

L’installation d’un décor sculpté monumental sur la balustrade et le fronton de la façade Ouest de la Chapelle royale fut décidée aux alentours de 1705. Soigneusement déterminé, le programme iconographique de cet ensemble mêle allégories et grandes figures du christianisme. Les quatre évangélistes y côtoient les douze apôtres, les quatre Pères de l’Église latine, les quatre Pères de l’Église grecque et six allégories des vertus chrétiennes.

Sculpteur
Claude Poirier (1656-1729)

Date de création
1707

Hauteur
2,84 mètres, plinthe comprise

Matière
Pierre de Tonnerre

La restauration de la Chapelle royale

Adoptez une statue

Saint paul

Vêtu d’une tunique et d’un manteau long, chaussé de sandales, l’apôtre saint Paul est figuré sous les traits d’un homme d’âge mûr, portant cheveux et barbe longs. Le visage penché vers le livre qu’il tient ouvert dans sa main droite, il s’appuie de la main gauche sur une épée, symbole de son martyre par décapitation.

Né dans une famille juive de culture grecque, saint Paul se convertit au christianisme à l’âge de 25 ans, après avoir été interpellé par Dieu sur le chemin de Jérusalem à Damas. De persécuteur de chrétiens, il devient alors un missionnaire infatigable et fonde plusieurs communautés en Asie Mineure, à Chypre et en Grèce. En l’an 60, il rejoint saint Pierre à Rome et subit le martyre à ses côtés quelques années plus tard. Toutefois, en sa qualité de citoyen romain, Paul sera non pas crucifié mais décapité.

Saint Paul

© EPV/Didier Saulnier

© EPV/Thomas Garnier

© EPV/Thomas Garnier

© EPV/Thomas Garnier

© EPV/Thomas Garnier

© EPV/Thomas Garnier

Claude Poirier

Reçu à l’Académie royale en 1703, il devient adjoint à professeur en 1715. Pour l’intérieur de la Chapelle de Versailles, il sculpte les bas-reliefs Un groupe d’anges tenant des attributs de la Passion et La présentation au Temple. Le sculpteur effectue également la décoration du salon de l’Œil-de-Bœuf du palais de Versailles, ainsi que certaines sculptures de la fontaine du Petit Trianon. Pour le domaine de Marly, il exécute en 1706 avec Jean Hardy une nymphe dite Aréthuse, pendant de l’Amphitrite de Jacques Prou réalisée en 1716 et donnée en 1754 à Madame de Pompadour pour la cascade du château de Bellevue.

Devenez mécène

Devenez Mécène

Particuliers, entreprises, fondations, participez au rayonnement du château de Versailles. Dès cinq euros, chacun peut contribuer à un projet de mécénat et inscrire son nom dans l'histoire de Versailles.

Mode d'emploi du mécénat

Vous venez régulièrement ?

Profitez d’un accès coupe-file au Château et accédez gratuitement et en illimité à tous les espaces du Domaine en souscrivant à la carte "1 an à Versailles".

Offres d'abonnement