Anges
1707

L’installation d’un décor sculpté monumental sur la balustrade et le fronton de la façade Ouest de la Chapelle royale fut décidée aux alentours de 1705. Soigneusement déterminé, le programme iconographique de cet ensemble mêle allégories et grandes figures du christianisme. Les quatre évangélistes y côtoient les douze apôtres, les quatre Pères de l’Église latine, les quatre Pères de l’Église grecque et six allégories des vertus chrétiennes.

Sculpteur
Guillaume Coustou (1677-1746)

Date de création
1707

Hauteur et largeur
1,62 mètres et 2,27 mètres

Matière
Pierre de Saint-Leu

La restauration de la Chapelle royale

Adoptez une statue

Les chérubins

Deux têtes de chérubins, entourées d’ailes, semblent surgir d’une nuée.

Fronton de la Chapelle royale

© EPV/Thomas Garnier

 

le sculpteur Guillaume Coustou

Frère de Nicolas Coustou, comme lui élève de Coysevox, il part à Rome après l’obtention du premier prix de sculpture (1697) et est de retour avant 1703 à Paris, où il est reçu à l’Académie. Il est employé par les Bâtiments du roi : aux Invalides, à Versailles et à Marly (Chevaux de Marly aujourd’hui au Louvre). Son style se caractérise par la vigueur de l’expression et à cet égard Guillaume Coustou est un excellent portraitiste. L’essentiel de son intervention à Versailles concerne la Chapelle royale.

Portrait de Guillaume Ier Coustou

© Château de Versailles, Dist. RMN / © Christophe Fouin

Le lien vers le site collection

 

Devenez mécène

Devenez Mécène

Particuliers, entreprises, fondations, participez au rayonnement du château de Versailles. Dès cinq euros, chacun peut contribuer à un projet de mécénat et inscrire son nom dans l'histoire de Versailles.

Mode d'emploi du mécénat

Vous venez régulièrement ?

Profitez d’un accès coupe-file au Château et accédez gratuitement et en illimité à tous les espaces du Domaine en souscrivant à la carte "1 an à Versailles".

Offres d'abonnement