Le Parterre de l’Orangerie, avec ses grilles et ses groupes sculptés, est le chef-d’œuvre de la perspective sud des jardins orchestrée par André Le Nôtre.

L'ORANGERIE DU GRAND SIÈCLE

L'Orangerie de Versailles a été construite entre 1684 et 1686 par Jules Hardouin-Mansart. Encadrée par deux escaliers dits des « Cent-Marches », son parterre est délimité au sud par une balustrade se terminant par deux grilles scandées de piliers, eux-mêmes surmontés de groupes sculptés. Cette composition magistrale organise la perspective sud du jardin de Versailles, jusqu’au coteau boisé de Satory.

Une intervention sur les grilles et les décors sculptés de l’Orangerie s’avère aujourd’hui indispensable. Elle comprendra la remise en place des groupes et des vases sculptés du parterre, aujourd’hui disparus, afin de rendre à l’Orangerie son état d’origine.

RESTAURATION DES GRILLES ET DES GROUPES SCULPTÉS 

La campagne de restauration comportera plusieurs volets, à savoir :

  • la restauration des parties endommagées des grilles, des serrureries et des ornements existants ; 
  • le rétablissement des éléments manquants, dont les frontons monumentaux aux armes de France ;
  • la peinture et la dorure à la feuille d’or de la ferronnerie et des différents ornements ;
  • la restauration des groupes sculptés et des pylônes de pierre complétant l’ensemble.

Dossier de mécénat sur demande.

Devenez mécène

Devenez Mécène

Particuliers, entreprises, fondations, participez au rayonnement du château de Versailles. Dès cinq euros, chacun peut contribuer à un projet de mécénat et inscrire son nom dans l'histoire de Versailles.

Mode d'emploi du mécénat

Vous souhaitez soutenir Versailles ?

Choisissez le projet à votre image et à votre portée parmi un large éventail de possibilités : restaurations d'oeuvres, adoptions de statues, de bancs, d'arbres ou de tableaux, acquisitions d'oeuvres, expositions temporaires...

Choisissez votre projet